Samedi, 24 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » "3 Brothers", film hommage de Spike Lee à George Floyd

"3 Brothers", film hommage de Spike Lee à George Floyd

04 Juin 2020

À l'origine de la colère, l'homicide il y a exactement une semaine de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, qui lors de son interpellation a suffoqué, menotté, sous le genou d'un policier blanc de Minneapolis.

Celui-ci met en parallèle la scène de la mort (fictive) de Radio Raheem dans Do The Right Thing (1989) avec celles, bien réelles, de Georges Floyd et d'Eric Garner, décédé au cours d'une interpellation en 2014 à New York. " Est-ce que l'histoire va arrêter de se répéter?" C'est avec cette question posée en rouge sur noir que débute le court-métrage de Spike Lee 3 Brothers-Radio Raheem, Eric Garner And George Floyd, montage d'1 min 30 de la mort de trois hommes afro-américains assassinés par la police, rapporte Deadline ce 1er juin.

Depuis la sortie de "Do The Right Thing" (1989), son film coup de poing sur les tensions entre Noirs et Italo-Américains dans un quartier de Brooklyn, rien n'a changé. Le cinéaste Noir-Américain qui devait être le président du jury du 73e Festival de Cannes, milite depuis plus de trente ans à travers sa filmographie engagée, en faveur des droits des minorités et de leur visibilité à l'écran et dans la société.

Ligue 1 : les clubs français lancent un appel au gouvernement
La Ligue 1 et la Ligue 2 veulent reprendre leur championnat de football en France et en appellent à leur gouvernement. De fait, les deux syndicats espèrent "un plan de relance " à discuter " rapidement avec les ministères concernés ".

Alors que citoyens et personnalités se mobilisent en réaction à la mort de George Floyd survenue lors d'une intervention policière le 25 mai dernier à Minneapolis, de nombreux artistes prennent position pour dénoncer le racisme et les violences policières.

Ni le renvoi de l'agent coupable de la bavure, Derek Chauvin, ni son arrestation postérieure n'ont calmé les esprits, bien au contraire: les protestations se sont propagées dans au moins 140 villes américaines.