Samedi, 24 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Toulouse. La grande Soprano Mady Mesplé est morte à 89 ans

Toulouse. La grande Soprano Mady Mesplé est morte à 89 ans

03 Juin 2020

Incontournable, elle fut "l'une des plus grandes chanteuses lyriques françaises ", ajoute Télérama. Elle a ensuite débuté à l'Opéra de Liège dans Lakmé de Léo Delibes.

Au-delà de sa brillante carrière, Mady Mesplé était connue pour sa générosité et son ouverture musicale, ce qui l'avait amenée à accepter de parrainer le projet de Casimir Ferrer de restaurer la chapelle oubliée du Carla à Castelnau-de-Lévis pour y accueillir des manifestations artistiques au profit des enfants fragilisés.

Pour le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, " cette cantatrice hors norme était une amie et une grande dame, que j'ai eu l'honneur d'honorer deux fois au Capitole pour recevoir les prestigieux insignes de grand officier de la Légion d'honneur en 2015 et de grand-croix de l'ordre national du Mérite en 2019. Le milieu lyrique, par la voix de Christophe Ghristi, à la tête du Théâtre du Capitole de Toulouse, ou du ténor Ludovic Tézier, lui rendait hommage ce dimanche.

" Pendant près de trois décennies, Mady Mesplé a chanté les plus grands rôles sur les plus belles scènes, sans jamais se détourner des défis de la scène contemporaine", écrit France Culture.

Quatre nouvelles plaintes pour agressions et viols — Harvey Weinstein
L'une d'entre elles était mineure à l'époque des faits. Les faits se seraient déroulés entre 1984 et 2013 . Le cas Weinstein s'aggrave encore.

Le ministre de la Culture, Franck Riester, met en évidence sa contribution "à faire rayonner la culture française sur les scènes du monde entier ". Un rôle fétiche pour elle.

Mady Mesplé a aussi brillé dans les rôles-titres de "Lucia di Lammermoor" de Donizetti, en poupée Olympia ("Les Contes d'Hoffmann" d'Offenbach) et dans les airs de la Reine de la nuit ("La Flûte enchantée" de Mozart).

Magdeleine Mesplé, de son vrai nom, était également une grande musicienne et une comédienne de talent, qui a défendu un répertoire largement ouvert sur la musique contemporaine. Elle voulait devenir pianiste mais le hasard en a décidé autrement au Théâtre du Capitole, où l'on remarque ses qualités vocales. Je n'ai pas l'impression d'avoir choisi. "Qu'est-ce qu'on peut faire contre cela ou pour cela" confiera-t-elle beaucoup plus tard. Elle s'étonnait que les élèves du conservatoire n'aient aujourd'hui "qu'une heure et quart de solfège par jour alors qu'on en avait six à mon époque". Révélant son combat contre la maladie de Parkinson (active dès 1996), la diva avouait un repli sur elle-même inéluctable, imposé par la maladie et la fin de sa carrière (adieux à la scène en 2001, à 70 ans). Le compositeur Charles Chaynes, Toulousain comme elle, lui dédiera ses "Quatre poèmes de Sappho pour soprano et trio à cordes" qu'elle créera le le 26 novembre 1968 au Capitole. Elle venait à tous les spectacles au Théâtre du Capitole, avec une soif d'entendre de la musique.

Toulouse. La grande Soprano Mady Mesplé est morte à 89 ans