Vendredi, 4 Décembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Mort de George Floyd: les villes américaines s'embrasent, Trump accuse l'extrême gauche

Mort de George Floyd: les villes américaines s'embrasent, Trump accuse l'extrême gauche

03 Juin 2020

"Manifester contre une telle brutalité est un droit et une nécessité".

Sur ses instructions, des unités de la police militaire ont été mises en alerte pour pouvoir éventuellement intervenir à Minneapolis dans un délai de quatre heures.

Le président des États-Unis, Donald Trump, a promis samedi de "stopper la violence collective".

Dans la nuit, des agents en tenue anti-émeutes ont chargé les manifestants qui ont défié le couvre-feu, les repoussant avec des fumigènes et des grenades assourdissantes.

Peu de temps avant, les manifestants affichaient leur détermination à rester sur place autant que possible.

Vendredi soir, 2500 policiers et soldats de la Garde nationale et l'imposition d'un couvre-feu n'avaient pas empêché Minneapolis de s'embraser, avec de nombreux pillages et incendies volontaires.

Coronavirus: 31 morts en 24h en France, moins de patients en réanimation
Depuis le début de l'épidémie, 101 932 personnes ont été hospitalisées, dont 17 993 en réanimation. Le nombre de personnes hospitalisées ou admises en réanimation, baisse à nouveau.

"La situation est extrêmement dangereuse", a lancé le gouverneur de l'État Tim Walz lors d'une conférence de presse improvisée au milieu de la nuit pour appeler au calme.

La tension est également montée samedi dans le reste du pays.

Un couvre-feu a été décrété dimanche à Washington après de nouvelles manifestations près de la Maison-Blanche, a annoncé la maire de la capitale des États-Unis, Muriel Bowser, au lendemain d'une nuit marquée par des émeutes dans plusieurs villes du pays.

A New York, plus de 200 personnes ont été arrêtées après de violents incidents ayant fait plusieurs blessés au sein des forces de l'ordre. A Atlanta, des véhicules de patrouille de la police ont été brûlés.

Un camion-citerne a roulé dimanche vers des manifestants sur une autoroute fermée de Minneapolis, dans le Minnesota, dans un climat de tensions aux Etats-Unis après la mort la semaine dernière d'un homme afro-américain lors de son interpellation par la police de Minneapolis.

Partout, les manifestants ont dénoncé les bavures policières et les disparités raciales. Si une vidéo montrait un policier poser son genou durant de longues minutes sur le cou de George Floyd, l'étranglement et l'asphyxie ont été écartés par les médecins légistes comme causes de son décès, ce que conteste la famille. "Les effets combinés du fait que Monsieur Floyd ait été maîtrisé par la police, de ses problèmes de santé sous-jacents et de toutes éventuelles substances intoxicantes dans son système, ont probablement contribué à sa mort", précisent-ils.

Mort de George Floyd: les villes américaines s'embrasent, Trump accuse l'extrême gauche