Lundi, 25 Janvier 2021
Dernières nouvelles
Principale » OMS et États-Unis : divorce consommé

OMS et États-Unis : divorce consommé

02 Juin 2020

"Et aux fonctionnaires et à la police américains: arrêtez la violence contre votre peuple et laissez-le respirer", a-t-il déclaré aux journalistes en anglais.

Au lendemain de l'annonce par Donald Trump de la fin de relations des Etats-Unis avec l'Organisation Mondiale de la Santé, l'Union européenne (UE) a appelé Washington, samedi 30 mai à reconsidérer sa position.

Le milliardaire républicain a également demandé à son administration de mettre fin aux mesures commerciales préférentielles accordées à Hong Kong, pour dénoncer une loi controversée sur la sécurité nationale imposées par Pékin dans son territoire autonome.

Dans une déclaration au ton ferme mais limitée en détails, le locataire de la Maison Blanche a annoncé vendredi que les Etats-Unis suspendaient l'entrée sur leur territoire de ressortissants chinois présentant un "risque" potentiel pour la sécurité du pays.

La rétrocession de Hong Kong s'est faite au nom du principe " Un pays, deux systèmes " qui a permis au territoire de conserver des libertés inconnues en Chine continentale, en particulier une économie libre, une justice indépendante, la liberté d'expression et un Parlement partiellement élu au suffrage universel. Les tensions entre les deux géants économiques prennent une nouvelle allure à cause des manifestations à Hong Kong et celles anti-racisme et violence policière aux Etats-Unis. "Depuis des années, le gouvernement chinois se livre à l'espionnage pour voler nos secrets industriels ", a-t-il dénoncé. Donald Trump accuse l'agence onusienne de complaisance avec la chine, où le coronavirus est apparu en décembre, avant de se répandre dans le monde.

Le directeur général de l'OMS est entouré de journalistes dans les locaux de l'OMS
Donald Trump met fin à la relation des Etats-Unis avec l'OMS

" Tout simplement navrant", a estimé leur chef de file au Sénat, Chuck Schumer".

La Chine n'avait dans l'immédiat fait aucun commentaire, pas plus que le ministère des Affaires étrangères joint par l'AFP.

Accusant les Etats-Unis de souffrir de " maladie chronique ", en référence au racisme contre les gens de couleur, la Chine a imputé les manifestations dont certaines ont été accompagnées de pillages dans plusieurs villes américaines à " la gravité du problème du racisme et de la violence policière aux Etats-Unis ".

"La Chine, qui avait bloqué mercredi une demande américaine de réunion formelle du Conseil de sécurité sur Hong Kong, a jugé à l'issue de la visioconférence vendredi que la démarche occidentale était vaine". Les Etats-Unis mènent la fronde internationale contre le projet, lequel prévoit de punir les activités séparatistes et "terroristes", la subversion, ou encore l'ingérence étrangère dans l'ex-colonie britannique. Elles ont renforcé un courant pro-indépendance jadis marginal.

En images. Mort de George Floyd: les Etats-Unis s'embrasent
Face à une foule obstruant l'axe routier, le conducteur d'un camion-citerne a appuyé sur l'accélérateur pour se frayer un chemin.

OMS et États-Unis : divorce consommé