Vendredi, 3 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Webinaire sur "Tabac et Covid-19", dimanche prochain

Webinaire sur "Tabac et Covid-19", dimanche prochain

01 Juin 2020

Selon les chiffres de l'Organisation Mondiale de la santé, le tabac tue chaque année plus de 8 millions de personnes: 7 millions d'entre elles sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs et environ 1,2 million sont des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée.

Cette année, la Journée mondiale sans tabac revêt un caractère particulier en vue du contexte actuel de la crise de la Covid-19 qui démontre une vulnérabilité plus accrue chez les fumeurs atteints du virus, contrairement aux messages fallacieux véhiculés par l'industrie du tabac, lit-on dans un communiqué.

Le jour désigné sert à attirer l'attention mondiale sur les risques pour la santé causés par le tabac et le nombre de décès évitables qu'il provoque.

Des experts de la santé publique réunis par l'OMS le 29 avril dernier pour faire un bilan des études ont en effet conclu que les fumeurs risquaient davantage de contracter une forme sévère de la Covid-19 que les non-fumeurs.

Au Maroc, selon l'enquête STEPS 2017-2018, menée par le ministère de la Santé, auprès de 5.429 personnes, la prévalence de l'utilisation actuelle de toutes formes confondues de tabac était de 13.4%. Elle est plus faible chez les femmes (0,4%) que chez les hommes (26,9%). Elle est devenue également une alerte interpellant les autorités politiques et sanitaires, la Société civile et les populations, pour accélérer la mise en œuvre de la Convention cadre de l'Oms pour la lutte antitabac (Cclat), bien qu'il a déjà posé des actes très forts en appliquant certaines stratégies de réduction de la demande de tabac protégeant la jeunesse.

Concernant le tabac fumé (à savoir l'utilisation des cigarettes, du cigare, de la chicha..., etc), la prévalence de l'utilisation actuelle était de 11.7% (10.5-12.8).

Nissan ferme une usine employant 3.000 personnes à Barcelone — Automobile
Pour restaurer sa rentabilité, le groupe compte aussi s'appuyer sur son alliance avec le français Renault et son compatriote Mitsubishi Motors.

Par ailleurs, le rapport de l'enquête épidémiologique sur le tabagisme chez les jeunes scolarisés au Maroc, dans 49 collèges (en milieu urbain et rural) répartis à travers le Royaume, fait ressortir que 4% des collégiens utilisent la cigarette. Les prévalences les plus élevées concernaient les tranches d'âge de 30-44 et 45-59, ajoute la même source.

Le ministre de la santé a ainsi manifesté son soutien à la lutte antitabac confiée au Programme National de Lutte contre le Tabac ainsi qu'à toutes les parties prenantes à la lutte pour la protection de notre jeune génération contre les méfaits du tabagisme.

Pour initier les jeunes à la consommation du tabac, les industriels proposent des produits aromatisés augmentant l'attrait pour leurs produits.

Son application est demandée par la cible 3.a des objectifs de développement durable (ODD).

Le tabagisme contribue également à la pauvreté en détournant vers les produits du tabac des dépenses qui auraient pu être consacrées par les ménages à des besoins essentiels tels que l'alimentation et le logement, déplore l'Organisation qui affirme que près de 80% du 1,1 milliard de fumeurs que compte la planète vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, là où la charge de morbidité et de mortalité liée au tabac est la plus lourde.

Webinaire sur