Dimanche, 20 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Manifestations : Donald Trump soutient que l'armée prendra le contrôle de la situation

Manifestations : Donald Trump soutient que l'armée prendra le contrôle de la situation

31 Mai 2020

Il réagit ainsi aux émeutes de Minneapolis et à l'incendie d'un commissariat lors de la troisième nuit d'affrontements entre la police et des manifestants après la mort de George Floyd, un afro-américain décédé lors d'une interpellation des forces de l'ordre.

"Soit le très faible maire de la gauche radicale, Jacob Frey, se ressaisit et met la ville sous contrôle, soit j'envoie la garde nationale et je fais le travail correctement " a prévenu Donald Trump dans un premier tweet. "Ces voyous déshonorent la mémoire de George Floyd et je ne laisserais pas cela arriver, déclare le président américain". Cette fois-ci, cependant, les modérateurs du réseau social sont allés plus loin que la labellisation "tweets trompeurs".

Ulcéré par l'attitude de Twitter à son égard, Donald Trump a signé le 28 mai un décret visant à limiter la protection des réseaux sociaux et la latitude dont ils bénéficient dans la modération de leurs contenus.

Il accuse Twitter et Facebook d'avoir "un pouvoir incontrôlé de censurer, restreindre, modifier, façonner, masquer et altérer pratiquement n'importe quelle forme de communication, qu'elle soit entre particuliers, ou destinée à un large public ". "Je viens de parler au gouverneur Tim Walz et lui ai dit que l'armée était pleinement à ses côtés (.) Les pillages seront immédiatement accueillis par les balles", a écrit le président américain. Encore ce vendredi, Twitter a masqué un message posté depuis le compte officiel de la Maison-blanche, quelques heures après avoir fait de même avec un tweet de Donald Trump.

Mais pour le sénateur démocrate Ron Wyden, Donald Trump veut surtout "intimider" les réseaux sociaux.

Twitter a caché ce message de Donald Trump en le laissant accessible Twitter
Twitter a caché ce message de Donald Trump en le laissant accessible Twitter

"Ce tweet viole les règles de Twitter sur l'apologie de la violence".

Ce nouveau signalement des commentaires de Donald Trump de la part de Twitter intervient seulement quelques heures après la signature d'un nouveau décret exécutif. Les tweets programmés seront visibles et éditables dans le menu "Tweets non-envoyés".

"Je ne pense pas que Facebook ou les plateformes Internet en général devraient être les arbitres de la vérité. Toutefois, Twitter a déterminé que sa disponibilité peut présenter un intérêt pour le public", peut-on lire. Il s'attaque à la Section 230 "parce qu'elle protège le droit des entreprises à ne pas avoir à héberger ses mensonges", a-t-il assuré. En fait, son décret a dans le viseur la section 230 du "Communications Decency Act", soit une loi de 1996 qui alloue à Google, YouTube, Facebook et Twitter une immunité contre les poursuites judiciaires en lien avec les contenus postés par des tiers. Le réseau de microblogging a restreint la diffusion d'un message de Donald Trump concernant les émeutes en cours à Minneapolis pour "apologie de la violence".

Alors qu'il entretient une relation conflictuelle avec les médias traditionnels, notamment les grands organes progressistes, qu'il qualifie de "véritable ennemi du peuple", le président américain, Donald Trump a su se servir des réseaux sociaux pour gagner en visibilité et se frayer le chemin vers la Maison Blanche.

"Twitter ne raconte que des conneries", a-t-il tweeté.

Aouchiche loin de l'ASSE, proche d'Arsenal ? | Brèves — Mercato PSG
Malgré l'intérêt des Gunners qui a des atouts indéniables, l'ASSE serait toujours en pole position pour accueillir l'ailier de 17 ans.

Manifestations : Donald Trump soutient que l'armée prendra le contrôle de la situation