Mardi, 7 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » UE: 750 milliards d'euros pour relancer une économie exsangue

UE: 750 milliards d'euros pour relancer une économie exsangue

29 Mai 2020

"Next Generation EU" (Nouvelle génération européenne), c'est le nom choisi par la Commission européenne pour baptiser l'instrument de relance présenté mercredi 27 mai au Parlement européen pour faire face à la crise actuelle.

Un plan de relance de 750 milliards d'euros, reposant en grande partie sur des subventions non remboursables, accompagnera un budget de l'UE de 1 100 milliards d'euros pour les cartes de crédit pour 2021-2027 et envoie un signal clair que la politique européenne dont on parle beaucoup (et rarement) la "solidarité" existe toujours.

"Je veux proposer un nouveau pacte générationnel pour demain, a déclaré Ursula von der Leyen devant les eurodéputés". Elle souhaite investir massivement dans des technologies clés (5G, IA, cyber, cloud, super-ordinateurs). Il financera notamment l'innovation technologique, comme l'intelligence artificielle, l'agriculture de précision ou l'ingénierie écologique.

Combinée aux 750 milliards d'euros de liquidités offerts aux gouvernements et aux entreprises par la Banque centrale européenne et aux propres programmes de sauvetage des trésors nationaux, l'Italie, l'Espagne et d'autres devraient être en mesure de financer les reprises de la récession provoquée par la pandémie.

On ne badine pas avec le simracing. N'est-ce pas, Daniel Abt?
Il est clair pour moi que mon infraction a un arrière-goût amer, mais elle n'a jamais été destinée à de mauvaises intentions. La Formule E l'a en outre condamné à une amende de 10'000 euros, un montant qu'il devra verser à une oeuvre caritative.

Le gros de l'argent sera versé au moyen du nouvel "instrument de soutien à la solvabilité" que la Commission désire mettre en place cette année.

" Il s'agit d'une nécessité urgente et exceptionnelle pour une crise urgente et exceptionnelle". Ce beau monde se retrouve pour conditionner le tout au respect du cadre habituel de l'UE: ces aides seront "strictement intégrées au Semestre européen", le mécanisme de contrôle de la "convergence" budgétaire des États membres, qui devront présenter leur plan de "reconstruction" et de "résilience" dans leur "programme annuel de réformes". Dans son discours, la présidente de l'exécutif européen parle de "subventions" aux régions ou aux secteurs les plus touchés par la crise.

La Commission donnera une liste de directives que les États membres devront suivre pour s'assurer que les investissements correspondent bien aux priorités de l'Union. Les marchés boursiers européens ont déjà réagi positivement aujourd'hui. Un Fonds pour une transition juste sera créé à hauteur de 40 milliards d'euros et le Fonds européen agricole pour le développement rural sera renforcé de 15 milliards d'euros. Elles soutiendront aussi les chaînes de valeur clés sur le marché intérieur, comme celles des équipements médicaux et des produits pharmaceutiques.

Parallèlement à ces deux nouveaux instruments, la Commission prévoit de consolider InvestEU en y injectant 15,3 milliards d'euros de garanties. "Avec ce plan, nous pouvons construire la base d'une Union climatiquement neutre, numérique et résiliente", clame Ursula von der Leyen.

UE: 750 milliards d'euros pour relancer une économie exsangue