Vendredi, 14 Août 2020
Dernières nouvelles
Principale » Les autorités sanitaires françaises font marche arrière sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine

Les autorités sanitaires françaises font marche arrière sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine

28 Mai 2020

Le gouvernement français a révoqué son décret autorisant la prescription d'hydroxychloroquine (HCQ), un antipaludéen, pour le traitement des patients Covid-19, à l'exception des essais cliniques.

Une tournure presque attendue après les avis donnés par le Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) et l'Agence du Médicament (ANSM), dans la revue médicale " The Lancet " où les risques et l'inefficacité de la chloroquine ont été pointés du doigt. Et conclut à " l'absence d'étude clinique suffisamment robuste démontrant son efficacité dans le Covid-19, quelle que soit la gravité de l'infection ". Selon lui, " c'est une opinion comme une autre, je m'en fiche un peu ".

L'hydroxychloroquine est le traitement qui a été promu par le Pr. Didier Raoult.

Mbappé lâche un indice fort sur son avenir — PSG
En attendant le retour sur les pelouses de l'attaquant parisien, le PSG se prépare pour la saison prochaine. L'interview est à retrouver en intégralité sur le site Mirror sport.

Il préconise également "d'évaluer le bénéfice/risque de l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans les essais thérapeutiques", et "de renforcer la régulation nationale et internationale des différents essais évaluant l'hydroxychloroquine dans le Covid-19". Il atteint 23% dans celui des patients traités par hydroxychloroquine et antibiotique. Cette suspension prendra effet après un délai de 24 heures de procédure contradictoire auprès des organisations de ces essais. Les patients en cours de traitement dans un des 16 essais cliniques autorisés "pourront le poursuivre jusqu'à la fin du protocole", précise l'agence.

L'hydroxychloroquine est normalement utilisée pour traiter certaines maladies auto-immunes, mais la déclaration de personnalités telles que le président américain Donald Trump - qui a annoncé la semaine dernière qu'il prend le médicament - a incité les gouvernements à l'acheter en vrac. Elle a annoncé lundi avoir pris cette décision "temporairement " par "mesure de précaution". Au Brésil, le président Jair Bolsonaro est convaincu de ses effets, pourtant non prouvés, au point que le ministère de la Santé a recommandé son usage pour tous les patients, même légèrement atteints. L'épidémie de Covid-19 a fait plus de 28.500 morts en France.

Les autorités sanitaires françaises font marche arrière sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine