Mercredi, 28 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Boris Johnson serait prêt à aider la F1 à venir à Silverstone

Boris Johnson serait prêt à aider la F1 à venir à Silverstone

28 Mai 2020

The Times rapporte que les ministres ont été invités à faire en sorte que les courses puissent avoir lieu, à la demande expresse de Boris Johnson, qui serait personnellement intervenu sur le dossier.

Comme indiqué précédemment, une quarantaine de 14 jours pour les arrivées au Royaume-Uni devrait entrer en vigueur le 8 juin, avec une liste d'exemptions considérées comme essentielles, telles que les chauffeurs de camion et toute personne directement liée aux efforts pour lutter contre la Covid-19. Ainsi, toute personnes arrivant sur le territoire en provenance de l'étranger devra se soumettre à un isolement de 14 jours. En contact avec les autorités britanniques, les dirigeants de la Formule 1 et de la FIA n'ont pas fait plier le ministre de la santé et plusieurs autres membres du cabinet, qui ont refusé tout net que le sport au sens large bénéficie de conditions préférentielles. Néanmoins, Boris Johnson souhaiterait soutenir le sport automobile anglais, conscient de l'importance qu'a la F1 dans son pays avec de nombreux emplois.

Quelles sont les annonces attendues jeudi — Déconfinement
L'ouverture des lycées, l'oral de français, ou la limite des 100 km pourraient également être évoqués, estime le Parisien . Pour ce qui est des salles de cinéma, le ministre a indiqué que son département travaille à une réouverture début juillet.

Désormais, les deux dates envisagées pour le double Grand Prix de Grande-Bretagne sont celles du 26 juillet et du 2 août.

Sept des dix écuries de Formule 1 sont situées en Grande-Bretagne. Mais plus largement, cela faciliterait la mise en place du calendrier alternatif souhaité par la F1, en se déplaçant d'un pays à l'autre sans allonger les délais. Toute la problématique est de s'organiser sans certitude, malgré l'optimisme qui règnerait autour d'un assouplissement de la quarantaine à partir de la fin du mois de juin. "Ces discussions sont en cours avec le but de trouver une solution, la sécurité étant notre première priorité", a déclaré un porte-parole de la F1. " Nous avons un degré de flexibilité en août, a expliqué lundi Stuart Pringle, le directeur du circuit, au micro de Sky Sports. Ce dont nous avons besoin, c'est du feu vert du gouvernement, et ça prendra du temps".

Boris Johnson serait prêt à aider la F1 à venir à Silverstone