Jeudi, 2 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'Etat va abaisser sa prise en charge du chômage partiel à 85%

L'Etat va abaisser sa prise en charge du chômage partiel à 85%

26 Mai 2020

L'indemnité versée au salarié restera inchangée: pendant l'activité partielle, il perçoit au minimum 70% de sa rémunération brute (environ 84% du salaire net) et au minimum le SMIC net. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait prévenu plus tôt dans la journée que le dispositif de soutien au chômage partiel évoluerait de façon "raisonnable" le 1er juin. Le cumul des demandes d'autorisation de chômage partiel depuis le 1er mars a atteint 12,7 millions, tandis que 8,6 millions de salariés auraient effectivement bénéficié en avril du dispositif selon une estimation du ministère du Travail.

Les secteurs "faisant l'objet de restrictions législatives ou réglementaires particulières en raison de la crise sanitaire", comme le tourisme, la culture ou la restauration, "continueront à bénéficier d'une prise en charge à 100%", souligne le ministère. La prise en charge de cette indemnité par l'Etat et l'Unédic sera de 85% de l'indemnité versée au salarié, dans la limite (inchangée) de 4,5 smic.

Selon les médias, Renault envisage de fermer quatre sites en France dans le cadre d'un plan de 2 milliards d'euros d'économies qui serait dévoilé fin mai.

Ouverture du procès pour corruption du premier ministre israélien
Selon le média local Channel 13, les juges chargés du procès du Premier ministre israélien bénéficieront d'une sécurité renforcée. Un procès qu'il a voulu éviter Benjamin Netanyahu a cherché à éviter ce rendez-vous, déjà repoussé en raison du Covid-19.

Avec aussi une fraude semble-t-il plus importante que prévu, poussant le gouvernement à annoncer un renforcement des contrôles. En revanche les entreprises seront davantage sollicitées pour financer le dispositif.

Les entreprises devront assumer 15% du coût restant dès le 1er juin.

En cas de réduction de la prise en charge, "il faudra s'attendre, c'est inévitable, à ce que les entreprises commencent à licencier économiquement", avait mis en garde de son côté François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME).

L'Etat va abaisser sa prise en charge du chômage partiel à 85%