Vendredi, 3 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le Pérou franchit la barre des 100.000 cas et 3.000 décès

Le Pérou franchit la barre des 100.000 cas et 3.000 décès

25 Mai 2020

Le Brésil est en première ligne, subissant une accélération marquée de l'épidémie avec un bilan quotidien qui vient de grimper jusqu'à 1.179 décès.

La Chine, où la maladie est apparue en décembre et que Washington accuse d'être responsable d'une "tuerie de masse mondiale", a proclamé vendredi avoir remporté "une réussite stratégique majeure" dans sa lutte contre le virus.

Le Pérou a enregistré son premier cas de coronavirus confirmé le 6 mars et a atteint 1 000 infections seulement 25 jours plus tard.

De rares exceptions sont prévues pour les transporteurs routiers, des personnels médicaux et les Irlandais, mais pas pour les personnes venant de France, comme Londres et Paris avaient récemment laissé entendre. Les contaminations et les décès ont été multipliés par trois depuis le 30 avril. Vendredi, il a fait état d'un nouveau record, avec 150 victimes en une seule journée.

La Grèce, elle, a prolongé jusqu'au 7 juin le confinement des camps, surpeuplés, de migrants, même si très peu de demandeurs d'asile ont été testés positifs à ce jour. Les défenseurs des droits humains ont appelé Athènes à "ne pas compromettre" leurs droits.

Selon le décompte établi par l'AFP, l'Afrique a officiellement franchi le cap des 100.000 cas de nouveau coronavirus, un seuil symbolique mais ne reflétant qu'une fraction de la réalité, par manque de capacités de dépistage dans de nombreux pays.

Apple iOS 13.5 facilite le contournement de FaceID
En revanche, si vous retirez votre masque, le déverrouillage biométrique fonctionnera à nouveau normalement, précise Numerama . Toutefois, l'iPhone ne se déverrouillera pas pour autant.

L'Afrique du Sud, pays le touché en Afrique subsaharienne, a passé vendredi soir le cap des 20.000 cas de contamination, pour un bilan de près de 400 morts, selon son ministre de la Santé Zweli Mkhize.

Mais selon les prévisions d'un groupe de scientifiques rendues publiques cette semaine, le coronavirus pourrait y infecter jusqu'à un million de personnes et y faire 40.000 morts d'ici à novembre.

L'Amérique latine craint que l'épidémie ait de terribles conséquences sur l'économie et l'emploi. C'est le deuxième pays le plus touché en Amérique latine.

L'insistance du président Jair Bolsonaro pour le retour au travail et la relance de l'économie crée depuis le début de la crise sanitaire de fortes tensions avec les gouverneurs des Etats brésiliens, mais les deux camps ont rapproché leurs positions jeudi lors d'une visioconférence. Mgr Carlos Castillo, archevêque de Lima et membre du conseil permanent de la Conférence épiscopale du Pérou, a souligné la collaboration avec les forces armées dans les actions de solidarité qui ont agi "avec dévouement et générosité ". "Des patients meurent sur leur chaise ou leur fauteuil roulant", a témoigné auprès de l'AFP Miguel Armas, infirmier à l'hôpital public Hipolito Unanue de Lima, dont le personnel s'est mobilisé mercredi dans la rue.

Au Chili, où les décès ont augmenté de 29% en 24 heures, des habitants ont bravé le confinement ces derniers jours pour manifester et réclamer des aides alimentaires, tandis que l'apparition de l'épidémie a fait exploser le chômage et la faim dans les quartiers les plus pauvres. La fédération de Russie compte plus de 317.000 contaminés recensés et 3.099 morts selon les chiffres officiels.

Le Pérou franchit la barre des 100.000 cas et 3.000 décès