Vendredi, 29 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un labo chinois pense pouvoir stopper la pandémie "sans vaccin"

Un labo chinois pense pouvoir stopper la pandémie "sans vaccin"

23 Mai 2020

Les équipes de l'université de Pékin ("Beida") travaillent actuellement sur un médicament qui permettrait non seulement d'accélérer la guérison des malades, mais aussi d'immuniser temporairement contre le Covid-19. Sunney Xie, directeur du Centre d'innovation avancée de Pékin pour la génomique de l'université, a déclaré, à l'AFP, que le médicament avait connu une réussite au stade des tests sur les animaux.

" Au bout de cinq jours, leur charge virale avait été divisée par 2.500", assure-t-il.

Selon des experts québécois consultés par Le Journal, ces données préliminaires sont encourageantes, mais il faudra attendre les essais cliniques sur les humains - qui n'ont pas encore débuté - pour connaître le véritable potentiel de cette avenue.

Une étude portant sur cet essai clinique a été publiée lundi 18 mai dans la revue spécialisée Cell. L'étude y voit " un remède " potentiel contre la maladie et note qu'elle permet d'accélérer la guérison. Lorsque nous avons constaté que notre approche permettait de trouver un anticorps qui neutralise (le virus), nous avons été transportés de joie.

Un laboratoire chinois affirme pouvoir guérir le Covid-19 « sans vaccin »
Covid-19 : Un traitement à base d'anticorps disponible d'ici la fin de l'année

Toujours selon Sunney Xie, le traitement pourrait être disponible d'ici la fin de l'année. "Nous pourrions stopper la pandémie avec un traitement qui marche, même sans vaccin", déclare-t-il. Avec la décrue de l'épidémie en Chine, le géant asiatique ne dispose pas suffisamment de porteurs du virus pour procéder à des essais sur l'homme. "Alors qu'une centaine de laboratoires de par le monde rivalisent pour être les premiers à produire le précieux sérum contre le coronavirus, des chercheurs chinois affirment avoir mis au point un traitement à base d'anticorps".

"Un tel traitement coûterait probablement des milliers de dollars par personne", ce qui pourrait être un frein à son usage sur de grandes populations. Le professeur Sunney Xie avance que sa découverte pourrait protéger par exemple le personnel médical pendant plusieurs semaines.

Les résultats indiquent qu'en injectant ces anticorps à une souris avant de lui administrer le virus, elle reste à l'abri de l'infection.

Des fées et des magiciens, un diable, des femmes-cygnes, des amants de pierre et tant d'autres personnages...

La Chine proclame une "réussite stratégique majeure" contre le coronavirus
La Chine a largement jugulé l'épidémie sur son territoire et les restrictions de déplacement sont progressivement levées. A Pékin, la session 2020 du parlement se déroule dans des conditions très particulières sur fond de Covid-19.

Un labo chinois pense pouvoir stopper la pandémie