Vendredi, 29 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » Une étude scientifique prouve l'efficacité des masques — Déconfinement

Une étude scientifique prouve l'efficacité des masques — Déconfinement

22 Mai 2020

Si certains avaient encore des doutes sur l'efficacité des masques, ils ne devraient plus en avoir. Les chercheurs ont créé trois scénarios différents: des barrières de masque placées juste sur les cages avec les sujets infectés, des masques couvrant les sujets sains et une sans barrière de masque du tout, avec un ventilateur entre les cages permettant la transmission des particules entre eux.

"Il est très clair qu'utiliser les masques sur les sujets infectés (...) est plus important que n'importe quoi d'autre", explique le directeur de l'étude, le professeur Yuen Kwok-yung. Ces tests, menés par le professeur Yuen Kwok-yung, expert reconnu des coronavirus, prouvent que l'utilisation des masques réduit notablement la propagation de la Covid-19. Sans masque, les deux tiers des hamsters sains étaient infectés en une semaine.

L'étude, que l'équipe de Hong Kong appelle la première du genre, a utilisé des hamsters dans deux cages; un groupe de hamsters infectés par Covid-19 et l'autre en bonne santé.

Le très puissant cyclone Amphan dévaste l'Inde et le Bangladesh
Jeudi, le cyclone Amphan a faibli dans sa progression vers le nord, au point d'être rétrogradé en simple dépression tropicale. Les météorologues redoutent une potentielle onde de tempête (raz-de-marée) qui pourrait aller jusqu'à cinq mètres de haut.

Résultat: "le taux d'infection est tombé à un peu plus de 15% quand les masques étaient placés sur la cage des animaux infectés et à 35% quand ils étaient placés sur la cage des hamsters sains". Et plus encore, tous les hamsters sont désormais guéris... Par ailleurs, les hamsters infectés malgré la présence de masques présentaient une charge virale moins élevée dans leur corps par rapport à ceux infectés sans masque. Il déduit de ce fait qu'une "grande partie des personnes infectées ne présentent pas de symptômes". Toutefois, " cette nouvelle étude n'a pas encore été publiée pour le moment, et on devrait toujours être prudent de ne pas se fier trop à des prépublications", fait remarquer Benjamin Cowling, professeur à l'école de santé publique de l'université de Hongkong, et auteur d'une étude approfondie sur l'efficacité du masque sur les coronavirus saisonniers (comme celui du rhume), parue en avril. "Mais cela reste une étude importante", ajoute-t-il. Il va sans dire aussi que l'étude montre que les masques chirurgicaux peuvent être utilisés pour bloquer la transmission active, s'ils sont portés par les personnes infectées. "Force est de souligner qu'il est nécessaire pour des professions à risque, tels les soignants, de se tourner vers les masques FFP2, protecteurs à près de 100 %".

Un grand pas en avant dans la stratégie de lutte contre le coronavirus. Il poursuit en appelant à la prudence sur le fait que "les masques donnent une protection totale"; mais "il est mieux d'en porter que de ne pas en porter", précise Benjamin Cowling. Il y a de nombreux facteurs responsables des réponses réussies par les autorités en Asie.

Une étude scientifique prouve l'efficacité des masques — Déconfinement