Vendredi, 29 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » "L'abbé des gilets jaunes", Francis Michel, renvoyé par l'Eglise

"L'abbé des gilets jaunes", Francis Michel, renvoyé par l'Eglise

22 Mai 2020

Personnage haut en couleurs proche du mouvement des Gilets jaunes, l'abbé Michel s'est vu notifier son renvoi de l'Eglise catholique. Il avait auparavant fait parler de lui en entonnant des chants anti-Macron aux côtés de manifestants.

"Dans son communiqué, le diocèse d'Evreux indique que de multiples tentatives ont été lancées par l'Evêque pour trouver " une issue favorable", mais qu'elles n'ont pas abouti".

A 70 ans, l'abbé Francis Michel était prêtre depuis 1975. Le communiqué précise ensuite que la décision prend effet immédiatement, sans recours possible. Convoqué pour signer une acceptation du renvoi, il a refusé de le faire, a-t-il affirmé.

Les diplomates s'en chargent — Justice/Affaire Rokia Traoré
Son avocat justifie son départ par des impératifs de se protéger et de protéger ses enfants . L'avocat demande une enquête pour savoir si elle a bénéficié de complicités.

Suspendu a divinis depuis 2016, l'abbé Michel continuait malgré tout à célébrer des sacrements dans l'église de la commune du Planquay. La cour d'appel de Rouen l'avait également condamné à une amende de 15.000 euros pour avoir détourné des dons de fidèle. Dans la vidéo en question, on le voyait entouré de nombreux Gilets Jaunes, menant en pleine messe leur hymne injurieux envers le président de la République: "Emmanuel Macron, oh tête de con, on vient te chercher chez toi!" Lors d'une autre célébration, le religieux s'était notamment affiché en soutane noire sous un gilet jaune et s'était montré à plusieurs reprises aux côtés de Gilets jaunes dont "il bénissait les baraques sur les ronds-points de l'Eure".

Malgré son exclusion de l'Eglise, Francis Michel se veut positif: "En temps de persécutions on disait la messe dans des granges, cachés, dans les bois".