Vendredi, 29 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » Uber licencie 3500 personnes par visioconférence, sur Zoom en trois minutes

Uber licencie 3500 personnes par visioconférence, sur Zoom en trois minutes

20 Mai 2020

Les salariés concernés, qui ont donc appris en direct et sans avertissement préalable qu'il s'agissait de leur "dernier jour de travail", sont essentiellement ceux du service clients, et non les chauffeurs des services Uber. Soit une visioconférence d'une durée de trois minutes, utilisant l'application Zoom.

Sa voix s'est brisée lorsqu'elle a dit aux employés que "personne ne voulait être appelé comme ça". L'appel à été filmé puis publié sur les réseaux sociaux. Toujours selon le tabloïd britannique, Uber aurait indiqué, il y a quelques jours, que 3 700 postes seraient bientôt supprimés de ses effectifs mondiaux.

" Avec le volume de trajets en baisse, la réalité difficile et malheureuse, c'est qu'il n'y a pas assez de travail pour de nombreux salariés du service clients ", explique Ruffin Cheveleau, responsable de ce service chez Uber, aux employés en télétravail présents devant leur écran lors de la visioconférence.

L'UEFA reporte une réunion à cause de doutes sur des villes hôtes
L'instance européenne avait annoncé le 17 mars le report d'un an de l'Euro 2020 , en raison de la pandémie de coronavirus. L'UEFA a décidé de repousser son prochain comité exécutif prévu le 27 mai prochain.

La responsable de ce service comprend à quel point il est dur d'apprendre cette décision suite au Coronavirus, " Mais avec tout le monde à distance et pour un changement de telle ampleur, nous nous devions de le faire de manière à vous le dire le plus vite possible afin que vous ne l'appreniez pas de l'extérieur ". " Alors qu'elle continuait son discours, Ruffin Chaveleau émue semblait au bord des larmes..."

Une première expérience pour Uber, qui est sans aucun doute séduit par ces méthodes de licenciement. Le 27 mars 2020, la start-up de trottinettes électriques en libre-service Bird avait annoncé à 406 salariés la perte de leur emploi par le même procédé.

Khosrowshahi a annoncé, dans un email envoyé à ses employés ce lundi, qu'Uber allait supprimer 3 000 emplois de plus et fermer 45 bureaux au total dans le monde, amputant ses 22 000 employé.e.s de près de 7 000 personnes. Dans une Amérique qui a vu 30 millions de personnes mises au chômage, l'affaire n'a pas fait grand bruit auprès du grand public ou des grands médias.

Uber licencie 3500 personnes par visioconférence, sur Zoom en trois minutes