Mercredi, 3 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » Nous n’avons jamais été en rupture’’ de masques affirme Emmanuel Macron — Coronavirus

Nous n’avons jamais été en rupture’’ de masques affirme Emmanuel Macron — Coronavirus

20 Mai 2020

Le président Emmanuel Macron lors d'une visite dans un centre médical de Pantin en région parisienne, le 7 avril 2020.

Interrogé lundi soir par nos confrères de BFM TV sur la gestion par l'Élysée de l'épidémie de coronavirus, Emmanuel Macron a affirmé qu'il n'y avait jamais eu de manque de matériel de protection, à commencer par les masques. "Il y a eu une doctrine restrictive pour ne jamais être en rupture -que le gouvernement a prise et qui je pense était la bonne".

"Une déclaration qui a choqué, à droite comme à gauche, et valu de vives critiques au chef de l'État".

Ligue 2 : la LFP accepterait une saison à 22 clubs
La Ligue se réunit mercredi (15 h) en assemblée générale pour évoquer notamment le format de la prochaine saison de Ligue 2 . Le prochain Comité exécutif (Comex) de la Fédération Française de Football risque d'être très animé.

Emmanuel Macron doit toutefois concéder ensuite: "Ce qui est vrai, c'est qu'il y a eu des manques, il y a eu des tensions et c'est ça qu'il faudra regarder pour le corriger, pour prévenir et donc on voit bien que cela nous ramène. que ça nous amène à changer de logique en profondeur sur certains de ces sujets qui paraissaient totalement innocents".

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, se demande "Comment le Président peut-il oser dire cela alors que son gouvernement a MENTI sur l'utilité même des masques justement pour cacher la pénurie? Je rêve, ou Macron lâche une véritable bombe: ils ont VOLONTAIREMENT créé cette pénurie, et volontairement refusé de donner des #masques à ceux qui en auraient eu besoin?", écrit-il. "Mais ayons collectivement l'honnêteté de dire qu'au début du mois de mars, même encore plus en janvier ou en février, personne ne parlait des masques, parce que nous n'aurions jamais pensé être obligés de restreindre la distribution de ces masques pour les soignants", a tenu à souligner le Président.

Le député Les Républicains Eric Ciotti a tweeté "Il a osé", en relayant la vidéo de BFMTV. "CQFD", analyse de sénateur des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi. "Comment caractériser politiquement (cette déclaration), sans faire de la psychiatrisation de comptoir?" "C'est au-delà des mots, de l'entendement", a, pour sa part, réagi la députée de La France insoumise, Danièle Obono, là où le Parti communiste a dénoncé un " déni présidentiel ". Et même à ce niveau, les mots manquent. Quant au député européen de Place publique Raphaël Glucksmann, il estime qu'"en tout cas, nous ne serons apparemment jamais en rupture d'éléments de langage nous prenant pour des abrutis". Tant de mépris, déni, arrogance. C'est un autre monde, une autre galaxie.

Nous n’avons jamais été en rupture’’ de masques affirme Emmanuel Macron — Coronavirus