Vendredi, 5 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » Mort d'un enfant du Kawasaki : "c'était évitable !", témoigne son père effondré

Mort d'un enfant du Kawasaki : "c'était évitable !", témoigne son père effondré

19 Mai 2020

Un jeune garçon de 9 ans a développé des symptômes proches du syndrome de Kawasaki après avoir été en contact avec le coronavirus.

L'enfant est décédé à l'hôpital La Timone, à Marseille.

" Tout a commencé trois ou quatre jours avant sa mort", " ll avait une forte fièvre, il ne mangeait pratiquement pas et vomissait beaucoup. "Il avait aussi une forte diarrhée et des boutons rouges étaient apparus sur tout son corps", témoigne le père de la victime au micro de BFM TV.

L'équipe médicale estime alors que le "tableau clinique" est "comparable à celui d'une scarlatine".

"Nous sommes rentrés à la maison et ma femme a voulu lui faire couler un bain".

Son état se serait ensuite dégradé. Le petit a commencé à avoir la tête qui partait en arrière et les yeux qui tournaient. Le médecin explique alors au père que les symptômes ressemblent à ceux du Kawasaki. "Je le tenais dans mes bras et je voyais bien qu'il avait du mal à respirer ". Puis son corps s'est relâché, ses bras, ses jambes. Le diagnostic de la maladie de Kawasaki est alors rapidement posé grâce aux signes cardiaques notés sur un électrocardiogramme. "Nous avons immédiatement appelé le Samu et les pompiers".

Le Celtic sacré champion après l'arrêt officiel du Championnat — Écosse
Après la France, les Pays-Bas et la Belgique, c'est l'Ecosse qui vient mettre un terme à sa saison. S'agissant de celui des divisions inférieures, leur cas avait été décidé mi-avril.

Admis au service de réanimation pédiatrique de la Timone (Marseille), le 2 mai, un petit garçon avait été diagnostiqué avec une forme proche de la maladie de Kawasaki.

L'enfant meurt à l'hôpital une semaine après, le 8 mai.

L'hypothèse d'un lien est appuyée par le fait que ces cas pédiatriques ont éclaté en pleine épidémie de Covid-19 et qu'ils ont souvent été testés positifs, avec des tests PCR (pour une infection en cours) et/ou de sérologie (pour une infection passée).

Covid-19: le nombre de morts du sida pourrait exploser! "Le médecin m'a expliqué que le décès était dû à une période où son cerveau n'était pas oxygéné", a témoigné son père, qui assure que son fils était en excellente santé sans antécédents médicaux. Les parents de la jeune victime ont décidé de porter plainte contre l'hôpital. L'enfant souffre de convulsions et perd connaissance: "Quand je suis arrivé, mon fils commençait à suffoquer", confie le père.

"Sa mort aurait peut-être pu être évitée s'il était resté à l'hôpital la première fois", regrette t-il.

Mort d'un enfant du Kawasaki :