Vendredi, 5 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » Brussels Airlines envisage de supprimer 25% de ses effectifs

Brussels Airlines envisage de supprimer 25% de ses effectifs

16 Mai 2020

Tant Lufthansa Group que l'État belge reconnaissent l'importance de Brussels Airlines en tant que hub économique offrant une connectivité étendue, et l'importance d'un plan de croissance ambitieux qui se concentre sur le continent africain et nord-américain.

La procédure Renault a été demandée pour Brussels Airlines, a-t-on appris mercredi de source syndicale, au lendemain de l'annonce par la compagnie aérienne de son intention de supprimer un millier d'emplois en son sein.

Tous les avions de Brussels Airlines sont immobilisés jusqu'à au moins fin mai, et la compagnie aérienne dit qu'elle perd actuellement 1 million d'euros par jour, en raison de "pertes de revenus et de coûts qui ne peuvent pas être évités, tels que la location et les coûts de maintenance".

"On ne veut pas signer un chèque blanc" à la direction, a réagi Didier Lebbe, du syndicat CNE sur la RTBF, demandant du temps pour "digérer" ces annonces.

"Il est nécessaire qu'un plan d'avenir crédible soit mis sur la table (.) On ne veut pas d'un simple scénario de liquidation, il faut aussi qu'il y ait des investissements", a-t-il ajouté.

L'Arabie saoudite augmente la TVA pour gérer les impacts économiques du coronavirus_French
Cette baisse ramènerait la production du pays, le plus grand exportateur mondial de pétrole , à 7,5 millions de barils par jour, a précisé le ministère de l'Energie dans un communiqué cité par l'agence officielle SPA.

"Lufthansa met le couteau sous la gorge de tout le monde, de Brussels Airlines, du gouvernement belge, et maintenant du personnel de la compagnie", a accusé le responsable syndical.

De son côté, le patron de Lufthansa, premier groupe de transport aérien européen et maison-mère de Brussels Airlines, a récemment estimé avoir 10.000 salariés en trop au regard de la crise.

De manière générale, Lufthansa qui a aussi des filiales en Suisse et en Autriche veut éviter que les gouvernements lui accordant des aides lui dictent ses décisions.

Sur l'ensemble de l'année, la compagnie prévoit un manque de liquidités de 290 millions d'euros, soit le montant évoqué pour une aide d'État du gouvernement belge.

Brussels Airlines envisage de supprimer 25% de ses effectifs