Vendredi, 5 Juin 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un enfant de 9 ans décède du syndrome de Kawasaki à Marseille

Un enfant de 9 ans décède du syndrome de Kawasaki à Marseille

15 Mai 2020

Un enfant de 9 ans, atteint des symptômes d'une forme proche de la maladie de Kawasaki décrite chez de jeunes patients ayant été en contact avec le coronavirus, est mort, premier décès de ce type en France, a-t-on appris vendredi auprès de son médecin. 125 cas ont été recensés depuis le 1er mars.

L'hôpital de La Timone, à Marseille, rapporte le décès d'un enfant de 9 ans.

L'enfant, âgé de 9 ans, est décédé la semaine dernière d'une "atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque", a annoncé le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille, confirmant une information publiée par La Provence.

Jeudi, des médecins italiens ont décrit dans un article scientifique 19 cas de formes incomplètes de la maladie de Kawasaki survenus sur des enfants dans la ville de Bergame.

L'enfant décédé, domicilié à Marseille, a fait " un malaise grave avec un arrêt cardiaque " chez lui avant d'être transporté dans ce service spécialisé.

Pau FC jouera en ligue 2 la saison prochaine — (Officiel) France
A l'inverse, l'équipe de Boulogne-sur-Mer, troisième de National et potentiellement en position de barragiste, peut encore croire à la montée.

125 enfants ont contracté cette maladie proche de celle de Kawasaki, en France, depuis le 1er mars. En France, plus d'une centaine de cas ont été recensés chez les enfants. Un tiers avait entre 5 et 9 ans, un peu plus d'un quart entre 10 et 14 ans et autant entre 1 et 4 ans.

Fièvre, douleurs abdominales et troubles digestifs, éruption cutanée, conjonctivite figurent parmi les symptômes les plus fréquents.

Le petit garçon était atteint d'une forme proche de la maladie de Kawasaki. Toutefois, il existe des différences: le caractère inflammatoire et les atteintes cardiaques sont "beaucoup plus marqués" dans les cas suspectés d'être en lien avec le Covid-19, selon Santé publique France. Interrogé par le journal La Provence, il indique qu'"il faut cependant rassurer les parents, tous les autres cas dont nous avons eu connaissance se sont remis, en quelques jours, après traitement à l'immunoglobulines".

Le professeur Christian Rabaud, infectiologue au CHRU de Nancy, assurait il y a quelques jours " qu'après plus de trois mois, ce sont des études qui le montrent que les enfants sont peu touchés par rapport à la population adulte", selon lui.

Un enfant de 9 ans décède du syndrome de Kawasaki à Marseille