Vendredi, 29 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » Contrat d'armement avec Taïwan : Paris réplique aux avertissements de Pékin

Contrat d'armement avec Taïwan : Paris réplique aux avertissements de Pékin

15 Mai 2020

Un mois après la convocation de l'ambassadeur de Chine à Paris pour des propos liés au coronavirus, la France a balayé mercredi les critiques de la Chine concernant un contrat d'armement avec Taïwan et l'a invitée à se concentrer sur le Covid-19 plutôt que sur une polémique ancienne. "Face à la crise du Covid-19, toute notre attention et tous nos efforts doivent être focalisés sur la lutte contre la pandémie", a ainsi déclaré le ministère français des Affaires étrangères au lendemain de la mise en garde de Pékin.

Selon la presse taïwanaise, la vente concernerait des équipements de frégates françaises vendues à la marine de Taïpei dans les années 1990, un dossier qui avait provoqué une grave crise diplomatique entre la France et la Chine. Après les déclarations d'Emmanuel Macron en avril dernier, qui avait émis des doutes sur la gestion du coronavirus par le géant asiatique, une nouvelle affaire vient ternir les relations diplomatiques des deux membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU. Pékin, qui a revu à la hausse le nombre de ses victimes, dément pour sa part toute dissimulation.

Les tensions s'accumulent entre la France et la Chine.

Taïwan est un sujet ultra-sensible pour la République populaire de Chine, qui considère l'île comme une de ses provinces.

Pendant de nombreuses années, Taïwan a été considéré comme le représentant officiel de la Chine, jusqu'à ce que les Nations unies basculent vers Pékin en 1971.

A défaut de Festival de Cannes, des médias font leur cinéma
Quant aux finances du Festival, il a un "fonds de dotation" de l'ordre de 20 millions d'euros pour les situations exceptionnelles. Cette année, pas de tapis rouge ni de starlettes en goguette.

L'île n'est plus reconnue que par 15 Etats dans le monde, pour la plupart des nations pauvres d'Amérique latine et du Pacifique.

La question de Taiwan est la plus sensible des points de vue territorial et diplomatique aux yeux de la Chine, qui n'exclut pas de recourir à la force pour ramener l'île dans son giron.

" La France respecte strictement dans ce contexte les engagements contractuels qu'elle a formés avec Taïwan et n'a en rien changé sa position depuis 1994", a par ailleurs souligné le ministère français des Affaires étrangères. "Nous exhortons la France (...) à annuler son projet de vente d'armes à Taïwan, afin d'éviter de nuire aux relations sino-françaises". Plusieurs personnes ont été condamnées pour corruption à Taïwan et des morts suspectes ont émaillé ce qui est devenu "l'affaire des frégates".

La marine taïwanaise a indiqué le 7 avril 2020 dans un court communiqué qu'elle comptait moderniser ces frégates.

Selon les médias taïwanais, la transaction s'élèverait à 800 millions de nouveaux dollars taïwanais, soit environ 24,67 millions d'euros.

Contrat d'armement avec Taïwan : Paris réplique aux avertissements de Pékin