Samedi, 27 Novembre 2021
Dernières nouvelles
Principale » Pas de baisse de la production de pétrole

Pas de baisse de la production de pétrole

11 Avril 2020

La pandémie de coronavirus a déséquilibré un marché où l'offre mondiale était déjà excédentaire, et où elle l'est désormais dans des proportions rarement vues, avec les restrictions des déplacements prises partout pour éviter la propagation du Covid-19. Des sources au sein de l'OPEP et du Kremlin s'attendent à ce que d'autres producteurs de pétrole acceptent également de réduire leur production d'un total de 5 millions de barils par jour.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait évoqué vendredi matin une entente préalable sur une diminution de l'offre mondiale - de 10 millions de barils de brut par jour (mbj) en mai et juin.

Les ministres de l'Energie du G20 se sont engagés à coopérer pour assurer " la stabilité du marché " pétrolier, indique un communiqué publié samedi qui ne mentionne aucune baisse de production. Cette entente avait été obtenue lors d'une réunion des principaux pays producteurs de pétrole dont la Russie, non-membre du cartel mais deuxième producteur mondial. Mexico trouvait en effet excessif l'effort qui lui était réclamé (réduction de production de 400 000 barils par jour), comparé à d'autres pays. Le Mexique va ainsi réduire ses pompages de 100.000 barils par jour et les Etats-Unis vont diminuer les leurs de 250.000 supplémentaires par rapport à leurs engagements précédents.

"Donald Trump avait ensuite confirmé que les États-Unis avaient accepté d'aider le Mexique à atteindre son quota de réduction".

L'accord porterait sur une baisse de production de 10 millions de barils, mais sans qu'on sache, jeudi en début de soirée, comment le fardeau serait réparti entre les différents pays. Les efforts diplomatiques s'étaient pourtant multipliés.

Coronavirus : Emmanuel Macron à la rencontre du professeur Didier Raoult à Marseille
Nous rappelons également que Marseille est la ville qui pratique le plus de tests sérologiques liés à l'épidémie de Covid-19 au monde.

"Ils sont proches d'un accord, nous saurons bientôt ce qu'il en est", a indiqué M. Trump durant de son point de presse quotidien à la Maison Blanche sur le coronavirus, sans donner davantage de détails.

"Lors de la réunion du G20, le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak avait exhorté ses homologues à agir dans un esprit de " partenariat " et de " solidarité", selon une télévision.

C'est donc une douche froide pour les investisseurs qui pensaient que les marchés financiers auraient au moins cette bonne nouvelle dans le marasme économique mondial généré par le coronavirus.

L'Arabie saoudite avait exhorté, par la voix de son ministre de l'Énergie, le prince Abdelaziz ben Salmane, " tous les membres du G20, dont le Mexique, ainsi que les pays invités, à prendre les mesures appropriées et extraordinaires pour stabiliser le marché ". Les deux pays ont été impliqués dans une guerre des prix, inondant le marché de pétrole bon marché.

Pas de baisse de la production de pétrole