Jeudi, 28 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » Maxime Saada : "Canal+ n'a pas à assurer la trésorerie des clubs français"

Maxime Saada : "Canal+ n'a pas à assurer la trésorerie des clubs français"

06 Avril 2020

Néanmoins, le président de la chaîne cryptée n'a probablement pas oublier les récentes déboires entre sa chaîne et la LFP, que ce soit concernant les problématiques de calendrier ou la LFP était passée en force au détriment de Canal +, ou encore sa satisfaction à l'arrivée de Mediapro et lorsque ces derniers l'ont emporté pour les prochains droits TV. Invité d'Europe 1 ce lundi matin, le président du directoire de Canal+ Maxime Saada a tenu à répondre aux clubs de Ligue 1, frustrés, inquiets et en colère face à la décision du diffuseur historique du championnat de refuser de payer une partie des droits TV.

"Le calcul de la Ligue avec ses approximations et le nombre de matchs, en plus d'être faux, n'est même pas pertinent". C'est notre droit.il y a une mécanique juridique.

Messi ou Ronaldo, Kaka a tranché — Divers
Mais lorsqu'on lui demande qui est le meilleur joueur du monde, voici sa réponse... Tout fan de football qui se respecte a déjà mené cette réflexion.

"Nous, on n'est pas une banque", juge encore le dirigeant également frappé "de plein fouet" par la crise du coronavirus. Il n'est pas dans le contrat. "On n'a pas à assurer la trésorerie des clubs de foot français, on applique un contrat et la loi en réalité, c'est assez simple".

"Ce qui est prévu, c'est que quand on n'est pas livré, on ne paye pas, poursuit-il". Ma responsabilité, c'est d'assurer la pérennité du groupe Canal qui, lui aussi, subit la crise. Mais les relations ne sont pas simples. Des matchs ont été reportés et sont comptabilisés parce qu'ils (la LFP) comptent les journées dans leur totalité mais on ne va pas faire des calculs d'apothicaire. On a une relation un peu compliquée. On se souvient des présidents qui s'étaient réjouis lors du dernier appel d'offres et qui avaient félicité les deux vainqueurs. Maxime Saada s'est notamment exprimé sur cet arrêt des paiements, en justifiant la décision prise par le diffuseur.

Maxime Saada :