Jeudi, 9 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Rokia Traoré sortie de prison, sur un air de "confinement judiciaire"

Rokia Traoré sortie de prison, sur un air de "confinement judiciaire"

27 Mars 2020

On avait appris officiellement qu'elle était écrouée après une semaine de détention. Selon le journal français, Le Monde, Rokia Traoré fait une grève de la faim en prison depuis son arrestation. Mais elle a décidé de la placer sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions de l'avocat général.

A cet effet, la Commission nationale des droits de l'Homme (CNDH), présidée par Aguibou Bouaré, a produit un communiqué, le 23 mars 2020, pour demander à la Justice Française d'accéder à la requête de mise en liberté de Rokia TRAORE pour des raisons légitimes humanitaires et sanitaires.

"Compte tenu de la situation, nous ne pouvons pas organiser la remise de Mme Traoré aux autorités belges", a expliqué ce dernier lors de l'audience, faisant allusion à la pandémie de Covid-19.

L'artiste malienne subirait le courroux de la justice belge qui lui avait ôté la garde de l'enfant, mais Rokia accuse le Belge d'avoir eu des attouchements sexuels sur l'enfant.

Coronavirus : la superbe initiative du Real Madrid
C'est désormais le deuxième pays le plus touché au monde, devant la Chine et derrière l'Italie. Toutes les compétitions de football ont été suspendues jusqu'à nouvel ordre en Espagne.

Mercredi, compte tenu des mesures sanitaires observées pour lutter contre le Covid-19, elle est apparue en visioconférence devant la cour d'appel de Paris. "Mme Traoré n'a jamais voulu se soustraire à la justice belge, mais il est impossible dans sa tête de remettre sa fille", insiste son avocat, d'après l'AFP. Elle devait aller à Bruxelles pour assister à une audience auprès de la cour d'appel suite à une décision du tribunal de première instance de Bruxelles de donner la garde exclusive de leur fille à son père.

La chanteuse malienne était visée par un mandat d'arrêt européen émis par un juge d'instruction de Bruxelles, pour " enlèvement, séquestration et prise d'otage ", qui découle du non-respect d'un jugement rendu fin 2019 exigeant de Mme Traoré la remise de sa fille de 5 ans à son père belge, dont Rokia Traoré est séparée. La chanteuse poursuit sa grève de la femme entamée depuis son incarcération. Elle s'est déroulée à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-De-Gaulle, alors que la chanteuse et guitariste franco-malienne, par ailleurs ambassadrice de bonne volonté par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), faisait escale à Paris.

Dans cette affaire, Rokia Traoré a reçu le soutien d'associations, mais aussi de l'ex-ministre Christiane Taubira ou du célèbre chanteur et musicien malien Salif Keita.

Rokia Traoré sortie de prison, sur un air de