Lundi, 30 Mars 2020
Dernières nouvelles
Principale » Coronavirus : la chloroquine, un "don du ciel", selon Donald Trump

Coronavirus : la chloroquine, un "don du ciel", selon Donald Trump

27 Mars 2020

"J'avais cela à la maison parce que j'ai déjà eu des carpes koï". Lundi, il a encore vanté les mérites de ce médicament, dont les effets sur le Covid-19 n'ont pas encore été approuvés par la communauté scientifique internationale, mais qui pourrait selon lui "vraiment changer la donne".

Le président des États-Unis Donald Trump a indiqué cette semaine dans une entrevue à Fox News que son souhait était de "rouvrir le pays" le dimanche de Pâques, soit le 12 avril.

Le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a appelé mardi le Congrès à avancer au plus vite.

"Notre population veut retourner au travail", a déclaré un peu plus tôt dans la journée le président américain sur Twitter, ajoutant que les gens "pratiqueraient la distanciation sociale", et que les personnes âgées seraient "surveillées de manière aimante et protectrice". "Arrêtez de négocier. Ca suffit", a lancé dans l'hémicycle le sénateur républicain Lindsey Graham, un allié de Donald Trump.

Aucun nouveau vote n'avait été programmé en fin d'après-midi, mais l'optimisme ambiant a fait rebondir Wall Street mardi, qui a pris quelque 10% juste avant la clôture.

Les mesures incluent des aides directes versées aux Américains, des prêts pour les petites entreprises et pour les poids lourds de l'économie, dont le secteur aérien, ainsi que plus de moyens pour les hôpitaux américains, a-t-il énuméré.

Triste disparition de Michel Hidalgo — Ex OM
Je n'oublierai jamais qu'il a été le premier à me confier le brassard de capitaine de l'équipe de France. Sa vision et son travail vibrent encore aujourd'hui dans tous les matches de notre équipe nationale.

Le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, a affirmé, dans la matinée également, que les derniers obstacles à l'accord pourraient être surmontés "dans les prochaines heures".

Echaudée par les excès des bénéficiaires du plan de sauvetage de la crise de 2008, l'opposition réclame notamment à l'administration Trump une supervision accrue des prêts accordés aux grandes entreprises, le versement intégral des salaires, pendant plusieurs mois, aux employés mis au chômage technique et encore plus de moyens pour les hôpitaux.

Donald Trump n'est pas le seul dirigeant a évoqué cette probabilité même si les autres jouent plus la carte de la prudence.

"Il y avait des choses terribles là-dedans", a-t-il déclaré sur Fox News.

La pandémie touche en effet aussi le Congrès, avec trois parlementaires testés positifs au coronavirus et au moins une dizaine en isolement volontaire.

Les États-Unis comptaient mardi 600 morts et près de 50 000 cas officiellement déclarés de COVID-19, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

Coronavirus : la chloroquine, un