Lundi, 30 Mars 2020
Dernières nouvelles
Principale » Ce qu'il faut retenir de la nouvelle allocution d'Emmanuel Macron — Coronavirus

Ce qu'il faut retenir de la nouvelle allocution d'Emmanuel Macron — Coronavirus

26 Mars 2020

"Nous devons n'avoir qu'une obsession, être unis " contre le virus, a-t-il ajouté, car " lorsqu'on engage une guerre on s'y engage tout entier, on se mobilise dans l'union ". "Nos enseignants aussi, à qui je veux dire merci", a-t-il déclaré. Le Conseil d'État a enjoint dimanche au gouvernement de revoir d'ici 48 heures certaines dérogations de déplacement "au caractère ambigu", notamment celles pour motifs de santé ou pour l'activité physique, refusant toutefois d'ordonner le "confinement total" réclamé en urgence par certains médecins.

C'est en chef de guerre qu'Emmanuel Macron s'est posé mercredi à Mulhouse. "Les yeux sont cernés, la fatigue est présente, l'angoisse est là pour eux-mêmes, pour leurs collègues pour leur famille, je l'ai vu aujourd'hui avec beaucoup de force".

Le Président de la République se rendra ce 25 mars dans un hôpital de campagne de l'armée à Mulhouse, afin de "rendre hommage au personnel soignant" et "témoigner sa solidarité envers la région Grand Est qui est fortement éprouvée" par la pandémie du Covid-19, a annoncé l'Élysée. Le montant de la prime évoquée n'a pas été précisé.

Emmanuel Macron a également annoncé la mise en place d'un "plan massif d'investissement et de revalorisation de l'ensemble des carrières" pour l'hôpital, une fois la crise du coronavirus passée.

Auchan va verser une prime de 1.000 euros à ses employés — Coronavirus
La signature de ce type d'accord a également été simplifiée pour encourager les PME à s'en saisir. On fait le point sur les entreprises qui ont annoncé l'instauration de cette prime.

"Il a ensuite insisté sur la " deuxième ligne indispensable " - qui transporte, nettoie, répare... - et remercié " tout ce peuple travailleur de France qui se bat et permet au pays de vivre ". " Le président l'a promis, après avoir noté que "beaucoup a été fait, sans doute pas suffisamment vite, pas suffisamment fort ", la réponse sera "profonde et dans la durée ". Il a également annoncé le versement de primes exceptionnelles pour les fonctionnaires mobilisés et le déploiement de l'armée dans l'opération "Résilience".

Distincte du dispositif Sentinelle qui mobilise quotidiennement jusqu'à 7 000 militaires pour protéger les lieux particulièrement exposés au risque terroriste (lieux touristiques, aéroports, gares, sites religieux...), cette nouvelle opération "sera entièrement consacrée à l'aide et au soutien aux populations, ainsi qu'à l'appui aux services publics pour faire face à l'épidémie, en métropole et en Outre-mer", a affirmé le chef de l'Etat, en évoquant une aide d'ordre "sanitaire", "logistique" ou encore ayant trait à la "protection" de sites sensibles.

Une première action a d'ores et déjà été annoncée mercredi par le président de la République: après le porte-hélicoptères Tonnerre, qui a ramené douze patients contaminés de Corse, le porte-hélicoptères amphibie Mistral sera déployé "immédiatement" dans le sud de l'océan Indien et, "à partir de début avril, le porte-hélicoptères Dixmude ira se positionner dans la zone Antilles-Guyane en soutien de nos territoires ultramarins", a-t-il annoncé.

Ce qu'il faut retenir de la nouvelle allocution d'Emmanuel Macron — Coronavirus