Vendredi, 29 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » France : voici comment évaluer soi-même les symptômes du Coronavirus

France : voici comment évaluer soi-même les symptômes du Coronavirus

24 Mars 2020

Nez qui coule, gorge qui gratte, toux sèche, fièvre...

Il rappelle aussi les principales mesures sanitaires en vigueur (confinement, lavage des mains, éternuer dans son coude.) et des numéros d'information, ainsi qu'une redirection vers un site listant les médicaments pouvant potentiellement aggraver les symptômes. Il permet aux français de faire un test anonyme (et gratuit) pour identifier si leurs symptômes peuvent être ceux du coronavirus.

"Ce n'est pas du diagnostic, c'est une évaluation de l'état de santé pour savoir vers quoi on doit être orienté ", a expliqué Dr Fabrice Denis, membre de la toute nouvelle Alliance digitale contre le Covid-19. En fonction de vos réponses et des dernières connaissances scientifiques liées au coronavirus, un algorithme - développé en collaboration avec l'Institut Pasteur - vous suggère de "rester vigilent", de "prendre rendez-vous pour une télé consultation" ou bien de "contacter le 15".

Cette parodie hilarante de Claude François incitant au confinement
Ce remix de Claude François est une création du youtuber Adrien Linuxtricks. "J'ai mis la vidéo en entier sur Youtube". L'auteur de cette parodie est l'humoriste et imitateur suisse Yan Lambiel , chroniqueur pour la radio suisse LFM .

Après la mise en ligne d'abord discrète mercredi (pour permettre une " expérimentation flash "), le site a enregistré plus de 600.000 connexions en trois jours, ont indiqué les porteurs de l'initiative.

Samedi à 14 heures, le chiffre était passé à 1,4 million puis à 2 millions à 18 heures, ont-ils assuré à l'AFP. Parmi eux, la moitié ont rempli le questionnaire jusqu'au bout, 12% ont été orientés vers le Samu, "un chiffre qui confirme l'utilité du site dans l'orientation responsable des patients et la nécessité de poursuivre son déploiement auprès du grand public", souligne son concepteur.

A l'origine de ce dispositif, il y a "Alliance digitale pour le Covid-19" qui est composé de Docaposte, la start-up lilloise Kelindi, l'agence Dernier Cri, Allianz France et le cabinet d'avocats De Gaulle Fleurance & Associés. Des informations non nominatives sauvegardées "dans le plus strict respect de la sécurité et de la confidentialité" pour permettre un suivi de l'évolution de la maladie département par département. "Ces indications seront corrélées avec celles des services hospitaliers et on verra si on peut anticiper par exemple une baisse des patients nécessitant une réanimation", a ajouté le cancérologue.

France : voici comment évaluer soi-même les symptômes du Coronavirus