Mardi, 14 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le premier médecin hospitalier mort du Coronavirus travaillait à Compiègne

Le premier médecin hospitalier mort du Coronavirus travaillait à Compiègne

23 Mars 2020

Âgé de 68 ans, le docteur Razafindranazy exerçait dans l'Oise depuis "quatre ou cinq ans", explique-t-on au Parisien.

"Mon père ce héro, médecin aux urgences de Compiègne est parti trop vite à cause du coronavirus".

On ne sait pas encore si Jean-Jacques Razafindranazy était porteur du virus à son retour de vacances ou s'il l'a contracté lors de soins prodigués à l'hôpital de Compiègne où il était médecin urgentiste.

Dimanche, Olivier Véran a confirmé l'information en précisant qu'il s'agissait à sa "connaissance" du premier décès de ce type en France.

La vedette country Kenny Rogers n'est plus
Marié cinq fois, il laisse dans le deuil son épouse Wanda et cinq enfants, dont des garçons jumeaux. Kenny Rogers a laissé une marque indélébile dans l'histoire de la musique américaine.

L'annonce.a été faite lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, par le ministre de la Santé lui-même. Urgentiste à l'hôpital de Compiègne, il est le premier médecin français à succomber au Covid-19 depuis le début de l'épidémie due au nouveau coronavirus. Dans son post, il parle de son père, " passionné par son travail", qui " n'a pas pris sa retraite ".

Jean-Jacques Razafindranazy était malade depuis 3 semaines. Après que son état s'est dégradé, le médecin a été transféré à Lille. "Un grand merci aux soignants de l'hôpital de Lille qui ont tout essayé", a-t-il ajouté avant de mettre en garde contre cette maladie "extrêmement grave et [qui] ne doit pas être pris [e] à la légère".

Le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran a souligné ce dimanche, "le courage extraordinaire dont font preuve l'ensemble des médecins, des soignants, des pompiers, de toutes les personnes qui permettent de sauver des vies chaque jour". Sa femme, elle aussi médecin généraliste, a développé des symptômes du Covid-19.

Le premier médecin hospitalier mort du Coronavirus travaillait à Compiègne