Mardi, 14 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Coronavirus: des précisions sur les masques commandés par l'Etat

Coronavirus: des précisions sur les masques commandés par l'Etat

23 Mars 2020

Face au manque criant de masques, dont se plaignent les soignants et qui créé une polémique sur la gestion des dernières années, M. Véran a indiqué que la France en a commandé "plus de 250 millions".

Face l'épidémie de coronavirus qui a déjà tué 562 personnes dans le pays, la France gère l'urgence: équiper ses soignants de masques et endiguer des hospitalisations toujours plus nombreuses. Mais si "le confinement dans la durée, sur quatre semaines permet d'être plus efficace, nous le ferons". Le conseil se prononcera sur la durée et l'étendue du confinemant.

La France va "évoluer rapidement sur sa stratégie de dépistage" du Covid-19, a annoncé samedi 21 mars Olivier Véran, lors d'un point presse au ministère de la Santé, à Paris.

Sur le terrain, les couvre-feux s'étendent, de Charleville-Mézières (Ardennes) tout le littoral des Alpes-Maritimes, en passant par Perpignan (Pyrénées-Orientales).

Malgré l'annonce ce week-end de commandes pour plus de 250 millions de masques. Les transports publics y sont désormais réservés aux usagers qui travaillent, et un gymnase a été mis à disposition pour l'aide alimentaire. Avec amendes forfaitaires de 135 euros en cas de sorties non justifiées.

Le gouvernement a reconnu des "difficultés logistiques" dans la production et la distribution de ces masques alloués en priorité aux soignants, mais que de nombreuses professions au contact du public réclament, comme les policiers. Toute entreprise ou particulier qui dispose de masques est invité à les remettre aux établissements de santé, a demandé Olivier Véran. Le premier ministre a indiqué que 40 prototypes sont actuellement en cours de tests pour augmenter significativement le nombre de masques... ils vont être produits en masse dans les jours et semaines à venir... Elle est restée confinée chez elle et n'a pas pu accompagner son mari.

Le très beau message de Neymar aux médecins et infirmiers…vidéo — Coronavirus
On a beaucoup parlé pour savoir quoi faire, parce qu'on avait l'option d'aller au Brésil ", a-t-elle communiqué sur Instagram . Le club avait donné une consigne claire à ses joueurs: être bien présent au centre d'entraînement le mardi 17 mars.

" Notre message majeur est que le confinement, dans l'état actuel des ressources, est la seule façon de casser la courbe de l'épidémie et d'éviter que le système de soins explose en vol. Ce n'est pas la meilleure des solutions mais c'est la moins mauvaise", a ajouté le président du conseil scientifique.

Alors que le nombre de morts attribués au coronavirus a bondi de 20 % entre vendredi et samedi en France, une prolongation - voire un durcissement - du confinement se profile. La majorité d'entre eux ne sont pas testés, donc pas détectés.

Pour son fils, Jean-Jacques Razafindranazy, 68 ans, était "un héros", "médecin aux urgences de Compiègne" qui "est parti trop vite à cause du coronavirus #restezchezvous", a-t-il écrit. Près de 1.600 patients ont quitté les hôpitaux, guéris.

"La moitié des patients en réanimation ont moins de 60 ans", a rappelé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

Une nouvelle évacuation par avion militaire de six patients a eu lieu entre Mulhouse, épicentre de l'épidémie en France, et l'Aquitaine, où ils se trouvaient dans un état "grave et stable". Arrivé en début d'après-midi à l'aéroport de Bordeaux, selon le ministère des Armées, il s'agit du second A330 Phénix de l'armée de l'air utilisé en quelques jours pour évacuer vers d'autres régions des malades d'Alsace, région particulièrement touchée. Combiné au projet de loi d'urgence voté en première lecture au Sénat et qui sera examiné samedi par l'Assemblée nationale, le texte prévoit 45 milliards d'euros pour aider les entreprises en difficulté et financer le chômage partiel des salariés. "Mais la maladie est extrêmement grave et ne doit pas être prise à la légère".

La France s'emploie par ailleurs à organiser le retour d'environ 130.000 ressortissants bloqués à l'étranger.

Coronavirus: des précisions sur les masques commandés par l'Etat