Jeudi, 9 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Avis: Le Cas Richard Jewell

Avis: Le Cas Richard Jewell

21 Février 2020

Richard Jewell est décédé en 2007 à 44 ans de problèmes cardiaques liés à un diabète. Accusé d'être un terroriste, puis disculpé par le FBI, la vie de Richard sera à jamais détruite. Cox Enterprises, propriétaire du journal d'Atlanta, avait envoyé une lettre à Clint Eastwood et aux studios Warner Bros, déplorant le fait que le journal et ses employés soient "dépeints de manière inexacte et diffamatoire". Dans le film, Kathy Scruggs, qui faisait partie des journalistes ayant rapidement établi que Richard Jewell était considéré comme suspect par le FBI, est montrée en train de proposer une relation sexuelle à un agent du FBI, ce qu'ont formellement démenti son journal et ses collègues de l'époque. A l'occasion de la sortie du Cas Richard Jewell, son nouveau film en salles ce 19 février, coup de projecteur sur l'immense filmo de Clint Eastwood, à travers ses héros et les thématiques qui habitent son cinéma, en compagnie de notre invité, Nicolas Pariser, réalisateur (Alice et le maire, Le grand jeu), et inconditionnel du cinéma de Clint Eastwood.

Mais la comparaison s'arrête là où commence l'histoire de RICHARD JEWELL. Aux États-Unis, l'homme s'est fait un nom lors de l'attentat d'Atlanta en 1996, où sa conduite héroïque a sauvé de nombreuses personnes. Seulement, sa notoriété a aussi déchaîné les chroniques en devenant trois jours plus tard le suspect numéro un dudit attentat. Un vieux gars qui vit toujours chez maman, prend les choses très au sérieux (trop, surtout son job) et semble au début plus efficace pour nettoyer les bureaux que pour sauver le monde. Il faut du scoop, même si les sources ne sont pas totalement vérifiées. On assiste à ce qu'on voit de plus en plus avec le besoin du public et l'excuse de l'informer: un broyage médiatique. Ces deux faces d'une même médaille, celle qui condamne le naïf Richard Jewell, sont la représentation du dysfonctionnement d'une certaine Amérique. Le pire c'est qu'on voit bien que cela piège le " suspect", mais également les forces de l'ordre. C'est d'ailleurs l'excellent Sam Rockwell qui incarne son avocat, dans un premier temps désabusé, il va croire Richard et tout faire pour lui venir en aide.

Le changement climatique et le marketing menacent aussi la santé des enfants
Selon le professeur Anthony Costello, l'un des auteurs membres de la Commission, "l'autorégulation de l'industrie est un échec ". Les États-Unis, l'Australie et l'Arabie saoudite font partie des pires émetteurs de CO2.

Casting: Paul Walter Hauser, Sam Rockwell, Kathy Bates, Jon Hamm, Olivia Wilde, Nina Arianda... Une fois de plus c'est un pari réussi pour le cowboy au grand cœur.

Avis: Le Cas Richard Jewell