Jeudi, 9 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » Mohammed Allawi nommé Premier ministre et rejeté par les manifestants — Irak

Mohammed Allawi nommé Premier ministre et rejeté par les manifestants — Irak

16 Février 2020

Mohammed Allawi a été désigné samedi soir par le président Barham Saleh, le chargeant de former un gouvernement, un choix de consensus après des semaines de crise politique et deux mois après la démission de son prédécesseur Adel Abdel Mahdi sous la pression de la rue.

La pression sur les responsables politiques irakiens pour choisir un nouveau Premier ministre s'est accrue vendredi après l'appel à des élections rapides par la plus haute autorité chiite du pays et à de nouvelles manifestations par le versatile leader chiite Moqtada Sadr.

"Allaoui est rejeté", scandaient des manifestants sur la place Tahrir, dans la capitale, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Le président irakien Barham Saleh avait averti qu'il nommerait son propre candidat s'ils échouaient.

Le mouvement réclamait ces derniers jours des élections anticipées et un nouveau Premier ministre indépendant, et des manifestants avaient déjà rejeté en bloc de nombreux noms évoqués pour ce poste, dont celui de M. Allawi.

S'adressant aux protestataires, il a dit vouloir se mettre à leur service. "Maintenant je travaille pour vous", a-t-il indiqué.

"Je vous demande de poursuivre les manifestations, car si vous n'êtes pas avec moi, je serai seul et je ne pourrai rien faire", a-t-il indiqué.

M. Allawi fait en effet face au défi de former un gouvernement sur fond de profondes divisions au sein de la classe politique irakienne, et sous l'œil scrutateur des deux alliés de l'Irak, les États-Unis et l'Iran, eux-mêmes ennemis.

Pour sortir de cette impasse, le président irakien a donné au Parlement un ultimatum, le sommant de désigner un nouveau Premier ministre, menaçant de le nommer lui-même si le successeur de M. Abdel Mahdi n'est pas choisi samedi.

The Batman : premier aperçu de Robert Pattinson dans son costume
On peut tout de même voir une bonne partie du Batsuit avec l'emblème du justicier sur la poitrine. La vidéo contient aussi la musique du compositeur Michael Giacchino .

M. Allawi a désormais un mois pour former son cabinet, qui devra être approuvé par un vote de confiance au Parlement.

Un manifestant antipouvoir a succombé lundi soir à al-Hilla au sud de Bagdad à des blessures au couteau après une attaque menée par des hommes portant des casquettes bleues, selon des sources médicales et policières.

À Diwaniya (sud), de jeunes manifestants antigouvernementaux et des "casquettes bleues " (les sadristes) en sont venus aux mains, avant d'être séparés par des policiers, a rapporté un correspondant de l'AFP.

Les dernières semaines, les manifestants avaient brandi son portrait, ainsi que celui d'autres personnalités pressenties pour le poste de Premier ministre, barrés d'une croix sur leur visage, affirmant qu'ils n'étaient pas assez indépendants.

Les manifestations avaient perdu en intensité après que l'influent leader chiite Moqtada Sadr eut semblé leur retirer son soutien il y a une semaine.

De nombreux contestataires ont alors craint que leur départ ne soit le prélude à une répression des autorités: la police avait ainsi peu après brûlé ou détruit plusieurs campements de manifestants.

Mais vendredi, Moqtada Sadr a appelé ses fidèles à une manifestation "massive" pour "faire pression" sur la classe politique afin qu'elle forme un gouvernement. Et ses partisans ont réinstallé samedi leurs tentes parmi les manifestants à Tahrir. "Il est maintenant temps d'agir", a dit la représentante spéciale de l'ONU en Irak, Jeanine Hennis-Plasschaert.

Des milliers de manifestants à Bagdad et dans plusieurs villes du sud de l'Irak ont investi hier les rues pour exprimer leur rejet du Premier ministre nommé la veille, malgré les promesses de ce dernier de répondre aux revendications du mouvement de contestation qui ébranle le pays depuis quatre mois.

Mohammed Allawi nommé Premier ministre et rejeté par les manifestants — Irak