Jeudi, 9 Avril 2020
Dernières nouvelles
Principale » 67 nouveaux cas de coronavirus dans le navire de croisière japonais

67 nouveaux cas de coronavirus dans le navire de croisière japonais

16 Février 2020

Près de 67 nouveaux cas d'infection par le nouveau coronavirus Covid-19 ont été recensés à bord du bateau de croisière Diamond Princess, bloqué dans le port japonais de Yokohama en raison de plusieurs cas de contamination par ce virus, rapporte l'agence Kyodo, citant le ministère japonais de la Santé. Ceux qui ont été en contact avec toute personne aux résultats positifs devront recommencer leur quarantaine à compter de la date de ce contact, a-t-il ajouté. La quarantaine devait durer jusqu'à mercredi 19 février, soit 14 jours après son début.

Les analyses ont été par la suite étendues aux sujets vulnérables à bord, notamment les personnes ayant été en contact avec les nouveaux cas de contamination.

Les quelque 3.500 à 3.600 passagers toujours embarqués pour l'heure sont priés de rester le plus possible dans leurs cabines, de porter des masques de protection quand ils en sortent et ont reçu des thermomètres pour surveiller leur température. Depuis, au fil des jours et des tests, le nombre de cas ne cesse de grimper. "Il fait des annonces régulièrement, répond aux demandes des passagers, s'excuse pour les délais de distribution de médicaments", loue un passager japonais.

Les personnes atteintes sont transférées dans des hôpitaux spécialement équipés au Japon.

Manifestations pro-Abbas avant son discours à l'ONU — Territoires palestiniens
Mahmoud Abbas " est un homme de paix, opposé à la terreur et c'est le seul partenaire avec lequel nous pouvons traiter ", a-t-il souligné.

Les personnes évacuées par quatre avions affrétés par le gouvernement japonais ont en partie été hébergées dans un hôtel de la préfecture de Chiba (banlieue est de Tokyo).

Ils seront hébergés sur deux sites de quarantaine: la base aérienne de Travis, en Californie, où l'avion en provenance du Japon atterrira, et la base de San Antonio-Lackland, au Texas, où certains passagers pourront être transportés dans un deuxième temps, également par avion.

Mais par crainte de l'épidémie qui a déjà tué plus de 1.300 personnes principalement en Chine continentale, le paquebot s'est vu interdire d'accoster dans l'archipel nippon, puis à Taïwan, aux Philippines, sur l'île américaine de Guam et enfin en Thaïlande.

67 nouveaux cas de coronavirus dans le navire de croisière japonais