Mercredi, 8 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Etats-Unis: Amazon parvient à brider le Pentagone - Monde

Etats-Unis: Amazon parvient à brider le Pentagone - Monde

14 Février 2020

Le contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure), qui s'étend sur une durée de dix ans, vise à moderniser la totalité des systèmes informatiques des forces armées américaines dans un système géré par intelligence artificielle.

Le géant du commerce en ligne, leader du marché mondial du cloud, a déposé une plainte, accusant le président Donald Trump d'avoir influencé la décision du ministère de la Défense sans considération pour les arguments objectifs, qui, selon lui, penchent largement en sa faveur, que ce soit en termes d'expérience ou de technologie.

" Nous avons confiance dans le ministère de la Défense, et nous croyons que les faits montreront qu'il a mené un processus d'attribution détaillé, étayé et juste pour parvenir à la conclusion que Microsoft répondait le mieux aux besoins des combattants", a-t-il ajouté.

Elle a aussi ordonné à Amazon de déposer 42 millions de dollars au cas où son injonction ait été rendue de manière erronée.

Dès la conclusion de l'appel d'offres cet automne, Amazon avait vivement protesté.

"Le président a plusieurs fois démontré qu'il entendait se servir de sa position de président et de commandant en chef pour interférer dans la prise de décisions, notamment en matière de marchés publics fédéraux, pour faire valoir ses intérêts".

Altered Carbon saison 2 : la bande-annonce révèle son univers dystopique sombre
Kovacs est toujours sur la trace de Quellcrist ( Renée Elise Goldsberry ), son amour de toujours. Kovacs se retrouve également face à son double qui ici à l'apparence originale de Kovacs.

L'unité Amazon affirme que Trump, qui a publiquement tourné en dérision le chef d'Amazon Jeff Bezos et critiqué à plusieurs reprises la société, a exercé une influence indue sur la décision de lui refuser le contrat de 10 milliards de dollars. Outre le président américain, AWS espère également qu'en plus de l'actuel ministre de la Défense, Mark Eper, l'ancien secrétaire d'Etat américain à la Défense, James Mattis, soit aussi interrogé.

Amazon Web Services, filiale d'Amazon.com, a dit lundi vouloir faire témoigner Donald Trump, le président américain, et son secrétaire à la Défense, Mark Esper, dans le cadre d'une procédure ouverte après l'octroi par le Pentagone d'un contrat à Microsoft.

Avec son cloud Azure, Microsoft a raflé la mise aux dépens d'Amazon avec Amazon Web Services qui faisait pourtant figure de favori.

Jeff Bezos, le patron d'Amazon, est la cible fréquente d'attaques virulentes de la part du président républicain, notamment en raison de son investissement dans le Washington Post, un des journaux parmi les plus critiques de M. Trump et de son gouvernement.

Mais d'après Bob O'Donnell, de Technalysis Research, " un seul projet ne suffira pas à inverser la tendance de fond ". "Mais les groupes sont trop gros pour qu'un contrat, même important, puisse les déstabiliser ".

Etats-Unis: Amazon parvient à brider le Pentagone - Monde