Samedi, 28 Mars 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'Usine Auto: Nissan réclame à Carlos Ghosn 83 millions d'euros de dédommagement

L'Usine Auto: Nissan réclame à Carlos Ghosn 83 millions d'euros de dédommagement

12 Février 2020

Cette plainte vise à récupérer une " partie significative " des dommages causés par l'ancien patron durant des années de " mauvaise conduite et d'activités frauduleuses " de sa part, a expliqué le groupe japonais dans un communiqué. Selon le groupe nippon, ces dommage-intérêts doivent compenser des dépenses que Nissan dit avoir subi à cause des " pratiques corrompues " de son ancien patron, dont l'usage de résidences à l'étranger sans payer de loyer, l'utilisation à des fins privées de jets aux frais de l'entreprise, ou encore des versements à sa sœur aînée pour des services de conseil fictifs.

"Nissan-Mitsubishi a déjà apporté une vaste quantité d'informations depuis le début de cette affaire, les détails ne manquent pas", a déclaré auprès de l'AFP Paul Durman, le porte-parole des représentants des groupes japonais, accusant l'autre partie de "partir à la pêche sans savoir précisément ce qu'elle cherche". Ce montant englobe aussi les coûts de la vaste enquête interne de Nissan à l'encontre de Carlos Ghosn ainsi que les frais de procédure du groupe au Japon, aux Etats-Unis ou encore aux Pays-Bas.

Sur ce même volet des paiements différés, Nissan doit par ailleurs comparaître en tant que personne morale dans un prochain procès au pénal au Japon, qui devait initialement aussi juger M. Ghosn.

1100 morts, mais le nombre de nouveaux cas baisse — Coronavirus
Jusqu'alors, la majeure partie des contaminations identifiées à l'étranger impliquait des personnes revenues de Wuhan . Partout, des banderoles ou des messages diffusés par haut-parleur incitent à porter des masques ou se laver les mains.

Même après sa fuite au Liban, Carlos Ghosn n'en a pas fini des ennuis. Nissan réclame un dédommagement de 83 millions d'euros. En parallèle, l'ancien big boss de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors a aussi engagé une bataille judiciaire contre le constructeur français, dont il exige le paiement d'une "retraite-chapeau " d'un montant brut de près de 800 000 euros par an, à laquelle s'ajouteraient 15 millions d'euros en actions.

La défense de M. Ghosn reproche aux avocats de Nissan et Mitsubishi de s'opposer à la mise à disposition du dossier et de refuser de rendre publiques "les pièces sur lesquelles ils fondent leurs reproches", a poursuivi M. De Mol. Nissan a annoncé, mercredi 12 février, avoir déposé une plainte civile contre l'ancien PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi devant un tribunal de Yokohama, au Japon, pour fautes et activités frauduleuses.

L'Usine Auto: Nissan réclame à Carlos Ghosn 83 millions d'euros de dédommagement