Samedi, 30 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le coronavirus représente une ''grave menace'' pour le monde (DG OMS)

Le coronavirus représente une ''grave menace'' pour le monde (DG OMS)

12 Février 2020

Le nombre croissant de cas de transmission hors de ce pays pourrait augurer d'une plus grande propagation de l'épidémie à travers le monde, s'inquiète l'OMS.

"Si nous investissons maintenant (.) nous avons une chance réaliste de stopper cette épidémie", a déclaré mardi à Genève le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Malgré le sérieux apporté à la comptabilisation, des spécialistes de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux redoutent que le nombre de personnes touchées et l'impact des perturbations liées à la maladie sur l'économie chinoise soient grandement sous-estimés.

Un total de 44653 personnes contaminées ont désormais été répertoriées en Chine continentale.

"Il a notamment appelé tous les pays à faire preuve de " solidarité " en partageant les données dont ils disposent".

Les ministres européens de la Santé se réuniront en urgence jeudi à Bruxelles pour discuter de mesures coordonnées contre l'épidémie.

Jusqu'alors, la majeure partie des contaminations identifiées à l'étranger impliquait des personnes revenues de Wuhan.

Les Etats-Unis ont pour leur part autorisé les employés non indispensables à la bonne marche de leur consulat à Hong Kong -et leurs familles- à quitter ce territoire sur la base du volontariat, "par mesure de précaution en raison des incertitudes ".

Pour le moment aucun cas de coronavirus n'a été confirmé sur le continent africain malgré des suspicions dans certains pays.

Un maillot en hommage à 1998 pour l'Euro 2020 — Équipe de France
Point commun entre ces deux modèles: l'équipe de France a été sacrée lors de ces deux compétitions. L'Euro-2020 approche à grands pas.

Dans un long reportage diffusé au journal télévisé du soir, il a évoqué la situation à Wuhan, placée de facto en quarantaine depuis le 23 janvier, ainsi qu'une grande partie de sa province, le Hubei, où se comptent le plus grand nombre de victimes.

L'OMS vient également de dépêcher en Chine une mission de spécialistes chargée de travailler avec les scientifiques et les autorités chinoises.

Les personnes atteintes de fièvre - un des symptômes de la maladie - ne pourront plus se rendre dans les hôpitaux hors de leur arrondissement, tandis que tous les complexes d'habitation sont soumis à des règles d'entrée et de sortie encore plus draconiennes.

Ailleurs en Chine, plusieurs métropoles imposent ou conseillent à leurs habitants de rester chez eux.

Les autorités locales ont été critiquées pour avoir tardé à réagir et avoir réprimandé des lanceurs d'alerte pour "propagation de rumeurs".

En-dehors de ces régions, la Chine reste largement paralysée, malgré une reprise timide du travail lundi. La mort vendredi de l'un d'entre eux, le médecin de 34 ans Li Wenliang, avait provoqué d'inhabituels appels à la liberté d'expression.

Le président chinois, Xi Jinping, est apparu à la télévision portant un masque de protection et se faisant prendre la température à l'avant-bras, à l'occasion d'une visite dans un quartier et un hôpital de Pékin.

Du personnel médical, le 10 février 2020 à Linyi, en Chine.

Le coronavirus représente une ''grave menace'' pour le monde (DG OMS)