Samedi, 28 Mars 2020
Dernières nouvelles
Principale » Google dans l'arène judiciaire à Luxembourg

Google dans l'arène judiciaire à Luxembourg

12 Février 2020

Alphabet (GOOGL.O), Google fait face à un risque de problèmes antitrust européens supplémentaires après que 40 rivaux des deux côtés de l'Atlantique l'ont accusé de favoriser son propre service de location de vacances sur son moteur de recherche et ont exhorté les autorités de contrôle de l'Union européenne à prendre des mesures.

La lettre de lundi a été rendue publique deux jours avant des plaidoiries très attendues devant la justice européenne à Luxembourg dans une affaire similaire, pour laquelle Google fait appel.

En juin 2017, Bruxelles a infligé une amende de 2,42 milliards d'euros à Google pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne afin de favoriser son comparateur de prix "Google Shopping" au détriment de ses rivaux, tels le français Kelkoo. Deux mois et demi plus tard, l'américain déposait un recours à Luxembourg.

L'avocat de la Commission, Nicholas Khan, a souligné la puissance du mastodonte de Mountain View.

La décision des juges européens -susceptible de pourvoi- pourrait intervenir seulement un an après les plaidoiries. "Ce classement et cet affichage favorables assurent au service de Google plus d'attention et de clics de la part des utilisateurs que n'importe quel service concurrent, même si ceux-ci sont plus pertinents pour la requête de recherche de l'utilisateur", ajoutent les entreprises.

De grandes plateformes comme Expedia et Tripadvisor, ainsi que des fédérations d'entreprises touristiques, ont accusé lundi Google de concurrence déloyale, dans une lettre à la Commission européenne.

Environ 60 personnes de plus contaminées au coronavirus sur le paquebot — Japon
Il venait de Hong Kong où plusieurs cas de coronavirus ont été détectés. Cette période de mise à l'écart pourrait durer jusqu'au 19 février.

Une défaite devant les juges pourrait l'affaiblir, alors qu'elle compte légiférer sur la high tech, un secteur où les entreprises américaines sont largement dominantes.

"Nous testons actuellement un nouveau format pour les recherches spécialisées en Europe, y compris les emplois, les locaux et les voyages, où les gens pourraient voir un carrousel de liens vers des sites directs en haut des résultats de recherche", a déclaré une porte-parole.

"Le comportement de Google constitue un grave abus de position dominante qui doit cesser sinon il va détruire la concurrence sur tous les marchés sur lesquels il décide d'entrer", a affirmé devant les juges l'avocat berlinois Thomas Höppner, qui représente la Fédération des éditeurs de presse allemands, plaignante dans l'affaire Google Shopping.

Une plainte de 67 pages a d'ailleurs été déposée à la Commission européenne en mars 2019 par une entreprise basée en Allemagne, dont le nom a été masqué, explique l'AFP.

Le feuilleton entre Google et la Commission européenne n'est pas près de finir: après le cas Google Shopping, les juges européens doivent trancher sur les litiges en cours liés au système d'exploitation pour smartphones Android et à la régie publicitaire de Google.

Google dans l'arène judiciaire à Luxembourg