Samedi, 29 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le bilan de la tuerie commise par un soldat s’alourdit — Thaïlande

Le bilan de la tuerie commise par un soldat s’alourdit — Thaïlande

11 Février 2020

" Le bilan officiel est de 27 morts ", a déclaré le Premier ministre thaïlandais. "Le tireur a été abattu!", a écrit plus tôt sur Facebook le ministre thaïlandais de la Santé, Anutin Charnvirakul.

Peu avant minuit, la police a annoncé qu'elle avait sécurisé la partie hors sol du centre commercial, mais cherchait toujours le tireur. Quatorze personnes ont également été blessées durant l'incident.

Samedi vers 23H00, des centaines de personnes ont été évacuées du centre commercial "Terminal 21" avec l'intervention d'unités des forces spéciales.

De nombreux centres commerciaux en Thaïlande ont des détecteurs de métaux et des caméras de sécurité aux entrées.

Les policiers de la ville et du quartier, qui ont demandé à ne pas être identifiés car ils n'étaient pas autorisés à divulguer des informations, ont déclaré que l'homme avait tiré des coups de feu alors qu'il se rendait au centre commercial. "Les autorités vous évacueront", assuraient les forces de l'ordre. La radio de la police, qui a encerclé les lieux, a fait état de tirs dans le sous-sol du bâtiment.

Aulas joue les persécutés — Lyon
Ce qui ne l'a pas empêché pas de régler ses comptes avec certains, une main de fer dans un gant de velours, tout ça, tout ça. Quand on me pose la question, je réponds que, pour les gens ici, il n'y a qu'un seul Olympique en France, c'est l'OM.

Il a par ailleurs posté plusieurs autres messages sur sa page Facebook, comme "Dois-je me rendre?", ou encore: "Personne ne peut échapper à la mort".

Dans une vidéo, qui a été supprimée depuis, Jakrapanth Thomma portant un casque de l'armée filmait depuis sa jeep en disant: Je suis fatigué.

Sa photo de profil le montre portant un masque, vêtu de vêtements de style militaire et armé d'un pistolet. L'agresseur a diffusé des vidéos de son attaque sur Facebook Live. L'adjudant-chef Jakrapanth Thomma a d'abord ouvert le feu au domicile d'un officier supérieur, puis dans la caserne, faisant trois morts.

Il a volé un véhicule de type Humvee, qu'il a ensuite conduit au camp où il a tué au moins deux officiers militaires pour accéder aux armes et aux munitions, selon la police. Là, il s'est introduit dans le centre commercial et a ouvert le feu au hasard sur les clients avec des armes dérobées dans l'arsenal de la base, provoquant un carnage. "Le tireur armé d'une mitrailleuse s'en est pris à des victimes innocentes" a déclaré le porte-parole.Les hôpitaux, dans lesquels des volontaires ont commencé à affluer pour donner leur sang, se préparaient à accueillir d'autres victimes, si nécessaire.

Le bilan de la tuerie commise par un soldat s’alourdit — Thaïlande