Samedi, 26 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » César : 200 personnalités du cinéma dénoncent un fonctionnement " élitiste et fermé"

César : 200 personnalités du cinéma dénoncent un fonctionnement " élitiste et fermé"

11 Février 2020

Ils se plaignent aussi que les membres de l'Académie des César n'aient "aucune voix au chapitre, ni dans les fonctionnements" de l'Académie et de la structure qui la régit, l'Association pour la promotion du cinéma (APC), "ni dans le déroulé de la cérémonie". Le conseil d'administration de l'Académie des César va demander une médiation au Centre national du cinéma (CNC) pour mettre en place "une profonde réforme" de ses statuts et de sa gouvernance, après les violentes critiques sur son fonctionnement. "C'est anachronique par rapport à notre société", affirme Alain Terzian, à la tête de l'Académie depuis 2003.

Après avoir estimé lors de l'annonce des nominations que les César ne sont "pas une instance qui doit avoir des positions morales", il reconnaît tout de même un climat "compliqué " autour de cette 45e cérémonie.

La liste des membres de l'Académie, constituée de 4.700 professionnels du cinéma, est confidentielle.

Elle est chapeautée par un conseil d'administration composé des membres fondateurs, d'anciens présidents ou de membres de l'Association, 21 personnes au total, parmi lesquelles les cinéastes Costa Gavras, Claude Lelouch ou Tonie Marshall.

Les premiers signes de la crise étaient apparus à la mi-janvier, à l'occasion du dîner des candidats aux nominations pour les César du meilleur espoir.

Un bug sur l'application McDonald's permettait de commander des menus gratuitement
Cette information s'est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. L'entreprise n'a pas réagi à ce bug.

Plusieurs réalisateurs et acteurs avaient relayé ces protestations au cours de cette soirée.

La réforme sera validée au printemps par une assemblée extraordinaire.

"Opérer une révolution culturelle": tel est l'objectif énoncé, ce dimanche, par Alain Terzian, le président de l'Académie des César, dans les colonnes du Journal du Dimanche. Des mesures que l'Académie a confirmé vouloir engager, dans un communiqué publié lundi.

"Nous nous réjouissons de ces changements à venir, mais ils nous semblent insuffisants", protestent les signataires d'une tribune publiée dans la foulée, sur le site du Monde.

Quant aux promesses de parité, "il s'agirait de nouveau d'un système de cooptation, vestige d'une époque que l'on voudrait révolue, celle d'un système élitiste et fermé", dénoncent les signataires, réclamant de pouvoir voter directement pour pouvoir élire leurs représentants, comme c'est le cas pour les Oscars et les Bafta (Royaume-Uni). La parité sera désormais la règle au sein de l'Académie qui récompense le cinéma français. "Outre d'être illégitimes, ils empêchent le renouvellement".

César : 200 personnalités du cinéma dénoncent un fonctionnement