Lundi, 21 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Aulas joue les persécutés — Lyon

Aulas joue les persécutés — Lyon

11 Février 2020

L'occasion pour le directeur sportif du Paris Saint-Germain de pousser un énorme coup de gueule contre le traitement médiatique infligé à son club avant les 8es de finale de la Ligue des Champions. Dimanche soir, quelques instants après la défaite contre le PSG (4-2), il en a remis une couche sur le même thème (lire ci-contre).

Un contexte qui ne facilite pas la tâche des joueurs forcément sous pression. Que le club n'est pas géré, les stars etc. Je veux comprendre pourquoi. En Ligue des Champions, on a fait presque le maximum avec 5 victoires et un nul. "Honnêtement je ne vois pas". "Rien n'est fait, mais on va désormais se concentrer sur le match couperet de mardi face au deuxième du championnat en Coupe de France", a déclaré le technicien en conférence de presse. Je pense que l'équipe est prête aujourd'hui. Si on gagne, c'est bien. "On aurait pu mieux faire". Si Lyon a la concentration, il peut marquer des buts. On commence à trop parler. Que le club ne sait pas gérer ses stars. On doit sortir de cela. Ce qui ne l'a pas empêché pas de régler ses comptes avec certains, une main de fer dans un gant de velours, tout ça, tout ça. Il y a beaucoup de fierté. Dans mon travail, je suis heureux et avec une équipe formidable, des joueurs formidables. On est content de l'avoir.

Un huitième but en Ligue 1 - le 12e toutes compétitions confondues - qui vient récompenser une semaine complètement folle pour le joueur le plus utilisé par Tuchel. "Comment peut-on faire en sorte de jouer mercredi alors qu'on avait demandé un report pour disputer la rencontre jeudi", s'est-il interrogé après ce PSG - OL.

"Ministre moralisatrice", "faits horribles", "des minables"... Didier Gailhaguet se défend — Patinage
Sur ces faits, Didier Gailhaguet avait auparavant lancé: " je n'ai pas de mots pour décrire mon dégoût ". Gilles Beyer avait été blanchi par une enquête de police, il n'avait pas de casier judiciaire.

Quand Neymar n'est pas là, Angel Di Maria danse. Quand on me pose la question, je réponds que, pour les gens ici, il n'y a qu'un seul Olympique en France, c'est l'OM. Il est très en forme, très engagé dans l'objectif. "J'ai entendu des gens parler de lui, ça me gêne".

"Mais dire que c'est un enfant gâté, ça je ne l'accepte pas, a-t-il prévenu". Parce que c'est une personne adorable, très engagée et un joueur fantastique. Mbappé appréciera la sortie de son supérieur, qui s'est ensuite vanté de la qualité de son effectif. "Neymar, Mbappé, Ronaldo, Messi.", ont cité nos confrères de Canal +.

"Ok on arrête là, a stoppé le dirigeant". On doit vivre ça! On est sur une bonne série avant ce quart de finale, l'équipe a confiance en elle.

Aulas joue les persécutés — Lyon