Samedi, 29 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » " "Un deuxième mort hors de Chine, le pays admet des " insuffisances " — Coronavirus

" "Un deuxième mort hors de Chine, le pays admet des " insuffisances " — Coronavirus

05 Février 2020

Deux grandes villes de l'est de la Chine, éloignées de plusieurs centaines de kilomètres de l'épicentre de l'épidémie en cours, ont annoncé des mesures de restriction aux mouvements à leurs habitants pour limiter la propagation du coronavirus 2019-nCoV.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a proclamé la semaine dernière l'urgence internationale, a dit le même jour travailler avec des géants du net à combattre la désinformation en ligne autour du virus.

La banque Goldman Sachs table quant à elle sur un impact plus limité, entre -0,1 et -0,2 point, sous réserve que la Chine, ainsi que les autres pays, prennent des mesures suffisamment énergiques pour réduire drastiquement le taux de nouvelles infections d'ici fin mars.

" Cependant, certains pays, en particulier les Etats-Unis, ont réagi de façon excessive et inappropriée, ce qui va certainement à l'encontre des conseils de l'OMS", a souligné cette dernière. Des haut-parleurs hurlaient: "S'il vous plaît, ne sortez pas, ne sortez pas!", avant d'appeler à dénoncer les personnes originaires du Hubei.

Des décisions similaires sont entrées en vigueur à Taizhou et dans trois quartiers de Ningbo, concernant neuf millions de personnes.

Dans le Henan, province limitrophe du Hubei, la municipalité de Zhumadian a ordonné qu'une seule personne par foyer soit autorisée à quitter son domicile. une fois tous les cinq jours, tout en promettant des primes en cas de dénonciation de personnes venues du Hubei.

Le bilan de l'épidémie du coronavirus en Chine est monté à 425 morts après 64 nouveaux décès annoncés mardi par le gouvernement qui a admis des "insuffisances" dans sa réaction à la crise sanitaire.

Le nombre de morts et de nouveaux cas grimpe — Coronavirus
La Chine continue à prendre des mesures très strictes afin de tenter d'endiguer la propagation du virus . La plupart des morts en Chine ont été enregistrés dans la province du Hubei ou dans sa capitale Wuhan .

Face à un système hospitalier débordé, cette métropole a accueilli lundi les premiers malades dans un nouvel hôpital construit en dix jours, a indiqué le Quotidien du Peuple. Un second de ce type devrait ouvrir dans les prochains jours.

Ils pourraient être 9 000 aujourd'hui.

Mais les autorités sanitaires ont noté que le taux de mortalité du nouveau coronavirus était de 2,1%, les victimes étant soit très âgées ou atteintes de complications médicales préexistantes. C'est largement plus qu'en 2002-2003 lors de la crise du Sras (349 morts). Pour autant, les autorités hongkongaises ont fermé la quasi-totalité des postes frontières avec le reste de la Chine.

A noter également qu'à Oman les vols provenant et en direction de Chine sont suspendus depuis le 2 février 2020, tout comme les liaisons de la compagnie aérienne Saudia (Arabie Saoudite) en provenance et vers la Chine.

De leur côté, les autorités japonaises ont bloqué plus de 3.700 personnes voyageant sur un bateau de croisière, où au moins dix personnes ont été contaminées par le virus. Il s'était rendu à Wuhan le 21 janvier et était revenu à Hong Kong deux jours plus tard en empruntant le train rapide, mode de transport par lequel la plupart des gens contaminés sont arrivés à Hong Kong.

Un premier malade a aussi été signalé à Bruxelles parmi les passagers de l'avion ayant rapatrié dimanche de Wuhan quelque 250 personnes majoritairement européennes.