Vendredi, 28 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Thauvin blessé au talon ? Jean-Pierre Bernès répond

Thauvin blessé au talon ? Jean-Pierre Bernès répond

05 Février 2020

Jean-Pierre Bernès a assuré que Florian Thauvin "n'est pas blessé au talon ". Concernant Thauvin, cela n'a rien à voir avec le talon. Il y a eu une réunion il y a trois jours, sa cheville est en parfait état, le joueur peut reprendre son activité à l'extérieur, mais Florian Thauvin veut prendre son temps.

Selon l'agent de Thauvin, il n'y a donc eu aucune aggravation de sa blessure: "Bien sûr qu'on va le revoir sur les terrains, c'est juste un problème physique. On ne veut pas ça". Cette information, révélée sur le plateau du Late Football Club, a été fortement démentie dans la même émission par Jean-Pierre Bernès. Après avoir fait beaucoup de travail en piscine, il travaille maintenant la course sur tapis afin de continuer le renforcement de sa cheville. "On va être patient". Je ne suis pas en condition de discuter de l'avis d'un chirurgien (l'Anglais James Calder). Un optimisme qu'il avait déjà alimenté début janvier dans les colonnes de La Provence: "L'opération était inévitable et Florian a pris la bonne décision". On va respecter le timing, voir comment se sent le joueur.

Absent depuis le 1er septembre dernier, Florian Thauvin n'a joué que dix petites minutes cette saison en Ligue 1.

Atterrissage d'urgence d'un avion d'Air Canada à Madrid après un problème technique
Son atterrissage s'est fait sans incident majeur, a indiqué sur son compte Twitter Enaire, la régie du contrôle aérien en Espagne. L'avion "est conçu pour fonctionner sur un seul moteur et nos pilotes sont dûment formés en fonction de cette éventualité.

Depuis le coup d'envoi de la saison, l'international français âgé de 27 ans a fait seulement une apparition toutes compétitions confondues.

Cas échéant, il ferait une croix sur la fin de la saison avec l'OM... et sur l'Euro 2020 qu'il ambitionne de disputer avec l'équipe de France.

Thauvin blessé au talon ? Jean-Pierre Bernès répond