Vendredi, 28 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Pompeo en Ukraine avec l'"impeachment" de Trump en toile de fond

Pompeo en Ukraine avec l'"impeachment" de Trump en toile de fond

04 Février 2020

Arrivé jeudi soir depuis Londres, le secrétaire d'Etat américain a rencontré aussi son homologue Vadym Prystaïko et le ministre ukrainien de la Défense Andriï Zagorodniouk en assurant ce dernier du "soutien américain aux efforts" de Kiev visant à "renforcer sa résilience contre l'agression russe".

Le président américain Donald Trump a félicité mardi le secrétaire d'État Mike Pompeo pour sa gestion d'un journaliste de la National Public Radio que Pompeo a crié, maudit et appelé un menteur après une interview controversée.

Le voyage du responsable diplomatique coïncide avec la phase finale du procès du président américain, et est destiné à "souligner le soutien" de Washington à l'Ukraine face à la Russie mais aussi à pousser Kiev à faire d'avantage contre la corruption. Le principal rendez-vous est pris avec le président Volodymyr Zelensky, qui était en ligne avec le locataire de la Maison Blanche lors du coup de fil au centre des accusations des démocrates. "J'ai exprimé l'espoir que les Etats-Unis s'impliqueront plus activement dans le processus de paix dans l'est de l'Ukraine et dans la (libération) de la Crimée", péninsule ukrainienne annexée par Moscou en 2014, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec Mike Pompeo, réclamant la création d'un poste dédié au département d'Etat américain.

Les républicains rétorquent que Donald Trump a simplement utilisé ses prérogatives présidentielles pour lutter contre la corruption en Ukraine.

Le président républicain est poursuivi pour abus de pouvoir pour son profit politique personnel.

Volodymyr Zelensky
Volodymyr Zelensky

Selon les démocrates, Dnonald Trump a tenté de "tricher" pour remporter un second mandat en poussant l'Ukraine à "salir" l'ancien vice-président de Barack Obama, et d'avoir utilisé les moyens de l'État pour arriver à ses fins.

Le président Zelensky, au pouvoir depuis moins d'un an, a fait de la lutte contre la corruption un de ses leitmotivs.

M. Zelensky s'efforce depuis des mois de s'extraire des batailles politiques américaines pour ne s'aliéner ni républicains ni démocrates, le soutien politique, militaire et financier de Washington étant crucial pour l'Ukraine dans son conflit avec des séparatistes pro-russes de l'Est du pays et son bras de fer avec Moscou.

Ainsi, si l'enquête contre les Biden n'a pas été ouverte, Kiev a aussi ménagé la Maison Blanche en démentant toute pression indue de Donald Trump et en clamant haut et fort leur bonne entente. "L'Ukraine est devenue (un sujet) toxique" aux États-Unis, juge Aliona Getmantchouk, directrice du centre d'analyse New Europe à Kiev. Le chef de la diplomatie américaine a aussi souligné que l'Ukraine était un "pays important", allusion aux affirmations d'une journaliste américaine de NPR selon lesquelles ce dernier a déclaré hors micro le désintérêt de Washington pour l'ex-République soviétique.

Il devait encore voir des représentants de la société civile avant de poursuivre samedi matin sa tournée qui le conduira aussi au Bélarus, au Kazakhstan et en Ouzbékistan, d'autres ex-républiques d'URSS.

Ouverture à Wuhan de l'hôpital construit en dix jours — Coronavirus
Les ouvriers ont travaillé jour et nuit à une cadence infernale, s'empêchant souvent de s'arrêter pour manger leur repas. Le gouvernement chinois a investi 300 millions de yuans pour la création de l'hôpital Huoshenshan.

Pompeo en Ukraine avec l'