Jeudi, 9 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » Blanquer assure que la jeune fille sera rescolarisée — Affaire Mila

Blanquer assure que la jeune fille sera rescolarisée — Affaire Mila

03 Février 2020

Mila pourrait être scolarisée provisoirement à domicile en attendant que le ministère de l'Éducation nationale trouve une solution pérenne et l'inscrive dans un autre établissement scolaire. Dix jours après la publication de sa vidéo controversée, suivie d'une vague de menaces de mort et de viol, l'élève de seconde n'a pas réintégré son établissement de Villefontaine, où ses attaques ont provoqué l'indignation d'une partie des élèves.

Ségolène Royal ne tweetera pas #JeSuisMila, le mot-clé devenu un signe de ralliement pour soutenir l'adolescente qui avait critiqué l'islam, recevant un torrent d'insultes et de menaces de mort.

"Il y a une liberté de critiquer les religions mais moi je refuse de poser le débat sur la laïcité à partir des déclarations d'une adolescente de 15 ans (Mila a 16 ans, NDLR) parce que ce n'est pas à partir de comportements comme ceux-là qu'on peut poser sérieusement la question de la laïcité", a déclaré Ségolène Royal sur le plateau de l'émission de France 3 "Dimanche en politique ". "Toute la France a vu sa vidéo.", relève-t-elle, souhaitant rester anonyme.

Un autre élève, Nicolas, pense que la jeune femme n'a tout simplement "pas mesuré ses paroles, ni les conséquences de son buzz". Sans préciser si un retour dans son lycée est envisagé. Il regrette que des gens "aient envie de lui faire du mal" car "ce n'est pas justifié", notamment au nom de la "liberté d'expression". Il y a dix jours, la vidéo virale attirait un déferlement de menaces, de soutiens et un lot de polémiques impliquant jusqu'à des ministres. Le mercredi 29 janvier, elle déclarait que " l'insulte à la religion est évidemment une atteinte à la liberté de conscience ", avant de se rattraper et de s'excuser pour cette expression " maladroite", qui ne visait pas à remettre en cause " le droit de critiquer la religion ". La secrétaire d'État à l'Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, s'en est prise aux déclarations du délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri - "qui sème le vent récolte la tempête".

Jennifer Lopez et Shakira au prochain Super Bowl
Je suis tellement excitée de monter sur la scène du Super Bowl LIV, a pour sa part twitté la Colombienne Shakira . Jenifer Lopez et Shakira sont les deux stars qui assureront le prochain show de la mi-temps du Super Bowl.

Quant au ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, il a condamné les "appels à la haine" et a insisté sur le fait que "quand une élève est menacée, notre travail est de la protéger".

Le ministre estime qu'une "réflexion sur la responsabilité des réseaux sociaux" doit être menée.

Le parquet de Vienne, qui avait ouvert une enquête pour "provocation à la haine à l'égard d'un groupe de personnes, en raison de leur appartenance à une race ou à une religion déterminée", l'a finalement classée sans suite.

Blanquer assure que la jeune fille sera rescolarisée — Affaire Mila