Jeudi, 27 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le Royaume-Uni entame sa nouvelle vie hors de l’Union européenne

Le Royaume-Uni entame sa nouvelle vie hors de l’Union européenne

01 Février 2020

Le Royaume-Uni est sorti vendredi soir de l'Union européenne, mettant fin à 47 ans de mariage houleux et ouvrant, après trois ans et demi de déchirements, une nouvelle page incertaine de son histoire.

"S'adressant à la nation, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a assuré que le Brexit " n'est pas la fin mais le début " d'un " nouvel acte de notre grand drame national".

Brandissant l'Union Jack et au son de la cornemuse, plusieurs eurodéputés britanniques europhobes ont quitté, triomphants, le Parlement européen à Bruxelles au matin de cette journée historique pour l'avenir du Royaume-Uni comme de l'Union européenne, qui perd 66 millions d'habitants et sa deuxième économie.

Dans le nord de l'Angleterre, dans la ville de Morley, qui a voté à 60% pour le Brexit, une grande fête a été organisée dans une salle ornée aux couleurs du Royaume-Uni. A Edimbourg, on a veillé au contraire à la lumière des bougies pour pleurer la séparation, avec le rêve de retrouver un jour le giron européen dans une Ecosse indépendante.

Coronavirus chinois : l'OMS déclare l'urgence internationale
En France, un sixième cas d'infection a été annoncé: celui d'un médecin contaminé par une personne rentrée en Chine . Le bilan de l'épidémie de pneumonie virale s'est alourdi à 170 morts , hier, en Chine , ont déclaré les autorités.

Les Remainers gardent un goût amer, notamment dans les provinces britanniques qui ont voté majoritairement pour rester dans l'UE, en Ecosse et Irlande du Nord. La Première ministre Nicola Sturgeon a répété sa détermination à lutter contre le refus de Londres d'autoriser un référendum sur l'indépendance. Ou au contraire proximité forte avec des Européens qui restent des partenaires incontournables? "Point de départ: le Royaume-Uni quitte l'UE", résume le Times. "Un signal d'alarme historique" qui doit "nous faire réfléchir", a averti le président français Emmanuel Macron.

En attendant, le frétillant Boris Johnson peut savourer comme une victoire la concrétisation du Brexit, après avoir été élu à une large majorité en décembre sur la promesse de le réaliser.

Il a réussi là où la précédente locataire de Downing Street, Theresa May, s'était cassé les dents: il a fait adopter sans encombre son accord de divorce renégocié à l'automne avec Bruxelles.

Mais le plus difficile est devant lui: les complexes négociations sur les liens qui uniront Londres et Bruxelles en matière commerciale, de sécurité ou de pêche après la transition s'annoncent disputées. Un calendrier jugé très serré à Bruxelles. "À défaut de conditions équitables dans les domaines de l'environnement, du travail, de la fiscalité et des aides d'État, il ne saurait y avoir de large accès au marché unique", ont prévenu les responsables de l'UE - Commission, Conseil et Parlement européens - dans une tribune publiée dans la presse européenne.

Le Royaume-Uni entame sa nouvelle vie hors de l’Union européenne