Mercredi, 26 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Que sait-on du nouveau coronavirus en Chine ?

Que sait-on du nouveau coronavirus en Chine ?

23 Janvier 2020

Il a été pris en charge en isolement dans un établissement de référence.

Il rappelle que le personnel de première ligne dans les hôpitaux et les cliniques demande déjà à ceux qui présentent des symptômes grippaux leurs antécédents de voyage pour mieux diagnostiquer et suivre la trace du nouveau virus. Depuis, le patient est rentré chez lui et les autorités, elles, l'affirment: "il n'y a pas de cas de France".

En dehors de Wuhan, dans la province du Hubei, des cas de contamination ont été signalés à Pékin, Shanghai, Macao, Hong Kong et en Thaïlande (4 cas), aux Etats-Unis (1 cas), en Corée du Sud (1), au Japon (1) et à Taïwan (1). Un homme d'une trentaine d'années a été hospitalisé à Everett, près de Seattle (Oregon), ont annoncé, ce 21 janvier, les CDC les Centres de contrôle et de prévention des maladies américains.

"Nous sommes au début de l'épidémie, la situation est très évolutive", concède Agnès Buzyn. Micro en mains, la ministre de la Santé assure: "Le risque d'introduction (NDLR: du virus) en France est faible mais il ne peut être exclu".

Des affiches ont également été apposées à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Mais en l'état, aucun contrôle aux frontières n'est envisagé, contrairement aux Etats-Unis qui ont mis en place des vérifications de la température des voyageurs dans ses aéroports de New York, San Francisco et Los Angeles.

La réunion de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est toujours en cours ce mercredi à Genève (Suisse).

Une dirigeante de Huawei conteste à nouveau son éventuelle extradition — Canada
Aidée de ses avocats, elle doit prouver durant l'audience que les accusations américaines à son encontre sont purement politiques. Les autorités chinoises ont ensuite gelé des millions de dollars d'importations de produits agricoles canadiens.

Mais surtout, la ministre, le directeur général de la Santé, un expert de Santé publique France et un médecin de renommé internationale ont voulu ce mardi soir rassurer sur les capacités de l'Hexagone à faire face à d'éventuels cas qui seraient confirmés dans le pays.

Un cas suspect en France a finalement été "totalement exclu", a précisé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

L'objectif est de "stopper efficacement la transmission du virus, endiguer résolument la propagation de l'épidémie et garantir la santé et la sécurité des habitants", rapportent les médias chinois citant la cellule de crise créée par la municipalité pour gérer l'épidémie.

Nombre de pays ayant des liaisons aériennes directes ou indirectes avec Wuhan, la ville à l'épicentre de la maladie, ont renforcé les contrôles des passagers à l'arrivée, puisant dans leur expérience de l'épidémie du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003.

Les agences de santé publique au Canada se préparent à lutter contre la nouvelle maladie virale qui avait infecté jeudi plus de 400 personnes, mais attendent les instructions de l'OMS. Pour bien la maîtriser, il faut connaître sa source, sa capacité de propagation et sa gravité. Cravate rouge et air sérieux, Jérôme Salomon, infectiologue de formation, résume: "Une épidémie, c'est comme un incendie".

Que sait-on du nouveau coronavirus en Chine ?