Mercredi, 26 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Chine - Nouveau coronavirus: le bilan du mystérieux virus s'alourdit, l’OMS se réunit

Chine - Nouveau coronavirus: le bilan du mystérieux virus s'alourdit, l’OMS se réunit

23 Janvier 2020

Un nouveau virus mystérieux baptisé par les chercheurs "2019-nCOV", cousin du Sras, sévit actuellement en Chine. Le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi ne pas vouloir décider dans l'immédiat si le virus constituait une urgence internationale, prolongeant d'un jour les discussions du comité d'urgence.

A la question de savoir si les coronavirus peuvent se transmettre d'une personne à l'autre, les experts de l'OMS répondent: " Oui, certains coronavirus peuvent se transmettre d'une personne à l'autre, généralement à la suite d'un contact étroit avec un patient infecté, par exemple au sein d'un foyer, sur le lieu de travail ou dans un établissement de santé ".

Le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué lors d'une conférence de presse à Genève que les membres du comité manquaient d'informations sur le virus pour en arriver à une conclusion définitive et devraient se réunir de nouveau à ce sujet aujourd'hui. Il a fait 17 morts en Chine, où des centaines de personnes ont été infectées. Le virus de la famille du Sras, apparu le mois dernier à Wuhan, a gagné plusieurs pays d'Asie et même les Etats-Unis, où un premier cas a été recensé. Mais le résultat définitif des tests médicaux ne sera connu que jeudi.

Les contrôles de température corporelle se sont généralisés dans plusieurs aéroports d'Asie, du pourtour du Pacifique ainsi qu'au Royaume-Uni, au Nigeria et en Italie. Après le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande et Taïwan, les Etats-Unis ont annoncé mardi un premier cas. "Le président chinois Xi Jinping a assuré par téléphone son homologue français Emmanuel Macron que la Chine avait adopté " des mesures de prévention et de contrôle strictes ", selon des propos rapportés par l'agence Chine nouvelle." La Chine est disposée à travailler avec la communauté internationale pour répondre efficacement à l'épidémie et maintenir la sécurité sanitaire dans le monde ", a-t-il promis.

Virus en Chine : l’OMS annonce prolonger d’une journée sa réunion d’urgence
Après la Chine , deux cas ont été identifiés en Thaïlande, un cas au Japon et un cas en Corée du Sud. Hong Kong a signalé mercredi son premier cas suspect, un homme de 39 ans arrivé en train de Wuhan.

L'OMS n'a jusqu'ici utilisé le terme d'urgence internationale que pour de rares cas d'épidémies requérant une réaction mondiale vigoureuse, dont la grippe porcine H1N1 en 2009, le virus Zika en 2016 et la fièvre Ebola, qui a ravagé une partie de l'Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016 et la RDC depuis 2018.

Dès le 31 décembre, le bureau Chine de l'OMS a été averti de cas de pneumonies situés dans la ville de Wuhan, province de Hubei. On ignore encore son origine exacte, mais sa période d'incubation serait d'environ 14 jours.

Jusqu'à présent, deux personnes sont porteuses à Hong Kong de ce nouveau coronavirus de la famille du Sras. L'OMS avait à l'époque, en 2002-2003, vivement critiqué Pékin pour avoir tardé à donner l'alerte et tenté de dissimuler l'ampleur de l'épidémie.

Chine - Nouveau coronavirus: le bilan du mystérieux virus s'alourdit, l’OMS se réunit