Mercredi, 26 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Poutine nomme un nouveau gouvernement — Russie

Poutine nomme un nouveau gouvernement — Russie

22 Janvier 2020

Vladimir Poutine avait créé la surprise le 15 janvier lors de son adresse annuelle au Parlement en annonçant une série de révisions constitutionnelles à venir.

Le président russe Vladimir Poutine a décidé de remplacer le puissant Procureur général, Iouri Tchaïka, a annoncé lundi le Kremlin en pleine vague de changements après la démission du gouvernement et l'annonce d'une révision constitutionnelle. Selon le nouveau projet, le rôle du Parlement est renforcé dans la nomination du Premier ministre. Dans l'amendement proposé par le président russe, les champs de compétence de cette institution sont à la fois très larges et très flous; et rien n'est précisé sur sa composition et sur la personnalité qui sera amenée à le diriger. Quelques heures après son discours, son Premier ministre depuis huit ans Dmitri Medvedev, un homme de confiance, annonçait sa démission. Il est appelé à d'autres fonctions.

Dans la foulée, M. Poutine a nommé le patron du fisc, Mikhaïl Michoustine, comme nouveau chef du gouvernement. Ils seront examinés en première lecture jeudi au Parlement. Il limite également les mandats présidentiels à deux, au lieu de deux successifs.

La mission principale du gouvernent de M. Michoustine, un technocrate efficient qui a transformé une bureaucratie fiscale lourde et corrompue en administration moderne et efficace, sera de mettre en œuvre les grands chantiers définis en 2018 par Vladimir Poutine.

PSG : le groupe pour Reims toujours sans Cavani
D'autant que depuis l'été dernier, le gardien international serbe Predrag Rajkovic, 24 ans, est venu renforcer cette défense. Si Paris caracole en tête de tous les classements cette saison, il n'est pas la meilleure défense de Ligue 1 .

Destinés à moderniser la Russie d'ici 2024, ces "projets nationaux" représentant des investissements de 25.700 milliards de roubles -375 milliards d'euros au taux actuel- doivent toucher presque tous les secteurs: numérisation, écologie, éducation, routes, culture, démographie, santé. Ces propositions ont été largement considérées comme une décision de M. Poutine de conserver le pouvoir après la fin de ce qui est censé être son dernier mandat en 2024.

Pour beaucoup d'analystes, Vladimir Poutine organise ainsi l'après 2024, en se laissant le maximum de portes ouvertes pour préserver son influence dans le pays qu'il pilote depuis 20 ans.

"Certains l'imaginent donc en arbitre suprême, au-dessus de la mêlée politique, avec un poste sur mesure, comme l'a fait Noursoultan Nazarbaïev au Kazakhstan en devenant en 2019 une sorte de père de la nation, laissant la présidence à un fidèle obéissant". "Un autre opposant, Ilia Iachine, a de son côté annoncé que l'opposition a l'intention d'organiser une manifestation le 29 février contre les propositions du président".

Poutine nomme un nouveau gouvernement — Russie