Lundi, 21 Septembre 2020
Dernières nouvelles
Principale » En Israël, Emmanuel Macron défend son "combat de chaque jour" contre l'antisémitisme

En Israël, Emmanuel Macron défend son "combat de chaque jour" contre l'antisémitisme

22 Janvier 2020

Emmanuel Macron, le 22 janvier 2020 dans la vieille ville de Jérusalem (Israël).

"Guys, keep calm", a lancé Emmanuel Macron à ces derniers.

"Tout le monde connaît les règles, je n'aime pas ce que vous avez fait devant moi!". Mais s'il vous plaît respectez les règles telles qu'elles le sont depuis des siècles.

Une scène qui n'est pas sans rappeler le coup de gueule de Jacques Chirac en 1996, et qui a été filmée par une journaliste du Parisien. Vous avez fait un très bon travail [de sécurisation] dans la Vieille ville, je le reconnais. En effet, le président français n'a pas hésité à faire un parallèle entre antisionisme et antisémitisme, estimant qu'aujourd'hui, les deux notions étaient intimement liées.

La Chine s'en prend aux plastiques à usage unique
En plus des sacs jetables et les pailles alimentaires, le polystyrène et la vaisselle jetable devront disparaître dès 2020. Et de rappeler que dès 2008, le pays a pris des mesures pour interdire la gratuité des sacs en plastique.

"What do you want?"

Comme Chirac en 1996: " Do you want me to go back to my plane? "This is not a method!"

Avant de participer à la cérémonie sur la libération d'Auschwitz au mémorial de Yad Vashem, le chef de l'Etat s'adressera à la communauté française d'Israël, surtout sur la lutte contre l'antisémitisme, a souligné l'Elysée, alors que la communauté juive française est inquiète d'une montée d'actes antisémites dans l'Hexagone. Un accrochage a eu lieu mercredi près de la basilique Sainte-Anne à Jérusalem entre un membre des forces de sécurité israéliennes et des membres du groupe de sécurité d'Emmanuel Macron, quelques heures avant la visite prévue du président français sur le site, selon des journalistes sur place. Pour autant, la situation est rapidement revenue à la normale. Il a ensuite rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahou, puis le président de l'Etat, Reuven Rivlin, et enfin Benny Gantz, chef de l'opposition avec lesquels il a évoqué les relations bilatérales, la lutte contre l'antisémitisme, les tensions régionales -dont l'Iran-, et le conflit israélo-palestinien.

En Israël, Emmanuel Macron défend son