Mercredi, 26 Février 2020
Dernières nouvelles
Principale » Boeing n'attend pas de remise en service du 737 MAX avant mi

Boeing n'attend pas de remise en service du 737 MAX avant mi

22 Janvier 2020

Un peu plus tôt, une source aéronautique avait indiqué sous couvert de l'anonymat que le MAX pourrait ne pas revoler avant juin, voire juillet.

Des Boeing 737 MAX de Southwest Airlines sont stationnés sur le tarmac après avoir été immobilisés, à l'aéroport de Southern California Logistics à Victorville, en Californie, en mars 2019.

Boeing avait initialement espéré une remise en service du MAX en " quelques semaines " après l'immobilisation au sol mais avait dû abandonner son optimisme face aux rappels à l'ordre des régulateurs. Il espérait encore récemment que son avion vedette revolerait fin février-début mars.

Toujours englué dans la crise du 737 MAX, son nouvel avion court-courrier cloué au sol depuis bientôt un an à la suite de deux accidents, Boeing n'a pas commenté l'information.

" Nous sommes au courant que le vol va avoir lieu incessamment", a déclaré pour sa part un porte-parole de l'agence fédérale de l'aviation (FAA), le régulateur de l'aérien aux États-Unis. Selon l'avionneur, ses 737 MAX ne revoleront pas avant mi-2020. L'estimation tient compte "de l'examen approfondi et rigoureux auquel les autorités de réglementation procèdent à chaque étape de leur étude du système de commandes de vol du 737 MAX" et des décisions du JOEB (Joint Operations Evaluation Board - Comité conjoint d'évaluation des opérations) concernant les besoins en formation des pilotes. Quand la cotation a repris une quarantaine de minutes plus tard, le titre était toujours en baisse, de 4,75 % vers 20h06 GMT.

"Et puis boum" : quand Donald Trump raconte l'assassinat de Qassem Soleimani
Il raconte les derniers instants du général et de son lieutenant irakien Abou Mehdi al-Mouhandis. Quelque 44% des participants au sondage affirment par ailleurs que l'approche de M.

Le report est un véritable casse-tête pour les compagnies aériennes puisqu'elles ne pourront pas compter sur le MAX en pleine saison des grands déplacements d'été. La facture s'élève actuellement à 9,2 milliards de dollars mais devrait grimper, estiment les analystes financiers, qui évaluent à un milliard de dollars par jour le manque à gagner.

Comme lors de ses précédentes communications, Boeing rappelle que la remise en service du MAX " en toute sécurité est notre priorité numéro un, et nous sommes convaincus que cela se produira.

Boeing cherche actuellement à emprunter au moins dix milliards de dollars pour faire face à l'explosion des coûts, dont l'indemnisation de ces compagnies aériennes et des sous-traitants ainsi qu'à la compensation des familles des victimes.

Le groupe a néanmoins fait une avancée importante sur un autre aéronef, le long courrier 777X qui peut transporter jusqu'à 426 passagers. Le vol inaugural du 777X était initialement prévu à l'été 2019, mais avait dû être repoussé en raison de problèmes avec le nouveau moteur GE9X, fabriqué par General Electric, et de difficultés avec les ailes et la validation des logiciels.

Si le vol d'essai se déroule bien, Boeing déposera une demande d'homologation de l'appareil auprès des autorités de l'aviation civile.

Boeing n'attend pas de remise en service du 737 MAX avant mi