Vendredi, 29 Mai 2020
Dernières nouvelles
Principale » Un enfant tue sa prof avant de s'ôter la vie

Un enfant tue sa prof avant de s'ôter la vie

14 Janvier 2020

Un élève d'une école primaire a tué par balle une enseignante et blessé six personnes, dont cinq enfants, vendredi à Torreon, une ville du nord du Mexique, avant de se suicider, ont annoncé les autorités locales.

Aucun mobile n'a encore été avancé par les autorités locales mais l'influence d'un jeu vidéo "Natural Selection" est mise en cause.

Le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, a présenté ses condoléances aux familles des victimes et qualifié les faits de "tragédie très regrettable ". Deux seraient dans un état sérieux, selon l'élu.

L'élève est arrivé dans l'enceinte de l'école primaire Cervantès de la ville, située dans l'Etat de Coahuila et a ouvert le feu puis s'est suicidé. Cependant, le gouverneur de Coahuila a fait mention d'un jeu vidéo sur le marché depuis 2002, fondé notamment sur le tir à vue. Le jeune garçon portait en effet un tee-shirt à l'effigie du jeu vidéo au moment du drame.

RDC: plus de 6000 personnes tuées par la rougeole en un an
Matshidiso Moeti , directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique a appelé les partenaires donateurs à renforcer leur assistance d'urgence.

Au début de la matinée, "il a demandé la permission d'aller aux toilettes. Voyant qu'il ne revenait pas au bout de 15 minutes, sa professeure a été le chercher", a expliqué le gouverneur lors d'une conférence de presse. "Elle a alors vu dans le couloir l'élève qui avait changé de vêtements, armé de deux pistolets, un dans chaque main, et il s'est mis à tirer". Il n'était cependant pas établi que l'enseignante qui est sortie le chercher et celle qui est morte était la même personne. Une fusillade va alors éclater, au cours de laquelle il blessera également cinq de ses camarades et un autre professeur.

Instable psychologiquement, le jeune adolescent avait d'excellentes notes, mais souffrait probablement de quelques troubles liés à la perte de sa mère, survenue quelques années auparavant. Interrogé à ce sujet, le gouverneur de la région, Miguel Angel Riquelme, a toutefois laissé entendre qu'un jeu vidéo pourrait être derrière les idées du jeune homme. "Je veux réitérer que ce genre de choses ne constitue pas la norme dans nos écoles", a-t-il dit.

Une enquête a été ouverte pour déterminer si les armes appartenaient au grand-père du tireur.

Un enfant tue sa prof avant de s'ôter la vie