Mercredi, 22 Janvier 2020
Dernières nouvelles
Principale » Macron témoigne devant la Convention citoyenne

Macron témoigne devant la Convention citoyenne

13 Janvier 2020

Le chef de l'Etat s'est dit "ouvert" à la possibilité de les soumettre à un référendum. "Sur cette base", " je prends l'engagement que des décisions fortes seront prises", a-t-il ajouté. "Je pense qu'il faut sur quelques mesures en appeler à un référendum, car c'est ce qui permettra de partager avec tout le monde la préoccupation sur le sujet", a-t-il déclaré en rappelant la nécessité avant tout que l'Assemblée et le Sénat doivent d'abord voter une modification de la Constitution. La Convention doit rendre ses conclusions en avril, avec des propositions pour "réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40% d'ici à 2030 par rapport à 1990". Dans son projet de réforme constitutionnelle, engagé dès 2018 mais mis en pause depuis malgré une nouvelle présentation à la fin de l'été dernier, l'exécutif souhaitait déjà modifier le Conseil économique, social et environnemental (Cese), en le renommant "Conseil de la participation citoyenne" et en divisant ses effectifs par deux, à 150 "représentants de la société civile".

Quelques heures avant le débat, les ONG membres du Réseau Action Climat (RAC) avaient dénoncé le "grand écart" entre les "petits pas" du gouvernement pour le climat et les grands discours d'Emmanuel Macron. "Les propositions seront reprises sans filtre", a-t-elle insisté.

Interrogée sur la réaction du gouvernement si la Convention proposait de réintroduire la taxe carbone, à l'origine du mouvement des "Gilets jaunes", Élisabeth Borne a voulu croire que les 150 Français - dont certains ont vécu "les difficultés liées à la hausse" de cette taxe - "feront des propositions qui prennent en compte les préoccupations" de leurs concitoyens. Le président de la République a d'ailleurs reconnu sa part de responsabilité là-dedans.

Le jeune Ivoirien retrouvé mort n’avait que 14 ans — Roissy
Le corps a été ainsi découvert aux alentours de 6 h 40 dans le puits du train d'atterrissage . Ce qui n'avait jamais été dans les habitudes de Laurent.

Des propositions pour début avril?

.

Il y a de la révision constitutionnelle dans l'air.

"En présentant ses vœux aux Français le 31 décembre, Emmanuel Macron avait indiqué qu'il lui reviendrait d'" affirmer au printemps des choix nouveaux et forts " pour " réduire nos émissions de gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique mais aussi pour œuvrer en faveur de la biodiversité ". Le président assurait que pour cela: "Nous devons accélérer à toutes les échelles: locale, nationale, européenne et internationale".

Macron témoigne devant la Convention citoyenne